Une femme la poitrine à l’air fait irruption sur le tapis rouge du Festival de Cannes

Elle proteste contre les violences faites aux femmes en Ukraine

Ayoye

Alors que l’équipe du film « 3000 ans à attendre » montait les fameuses marches du Festival de Cannes, une femme a fait irruption, seins nus, afin de protester contre la guerre en Ukraine.

Ce vendredi soir, le Festival de Cannes a été le théâtre d’une protestation qui aura marqué cette 75e édition. Une jeune femme simplement vêtue d’une culotte est arrivée, la poitrine à l’air et peinte aux couleurs du drapeau ukrainien.

La manifestante avait également le message « Stop Raping Us » peint sur son corps, ou en français : « Arrêtez de nous violer ». Son message fait ainsi écho aux violences et aux accusations de viols des soldats russes à l’encontre de la population ukrainienne.

La jeune femme a ainsi hurlé sa colère devant les dizaines de photographes présents sur le tapis rouge avant de se faire évacuer par la sécurité.

Elle semble ainsi avoir réussi à se faufiler entre les nombreuses barrières de sécurité et les dizaines de gardes qui ne l’auront pas vu s’infiltrer sur le tapis rouge. 

Si c’est le premier événement de la sorte sur le tapis rouge, la guerre en Ukraine a déjà été abordée alors que le président Voldymyr Zelensky avait pris la parole sur l’écran géant du festival.


 « #CannesFilmFestival2022 Seins nus, l'activiste féministe SCUM scande « Stop raping us » au Festival de Cannes pour dénoncer les viols russes en Ukraine - Image AFP »


« Hier 20 mai, une femme à moitié nue s'est présentée sur la tapis rouge du Festival de Cannes. Il s'agit d'une activiste d'un mouvement féministe qui souhaite dénoncer les violences sexuelles infligées aux Ukrainiennes dans le contexte de guerre. ''Stop Raping Us'' était son MS. »


« Une femme nue et couverte de faux sang avec le message « Arrêtez de nous violer » inscrit sur son corps par-dessus le bleu et le jaune du drapeau ukrainien a fait irruption sur le tapis rouge de Cannes. Elle protestait contre les violences faites aux femmes en Ukraine durant la guerre. »