Une femme qui a poignardé son conjoint dit aux secouristes qu'il le méritait.

Tous les détails à l'intérieur...

Ayoye
Une femme qui a poignardé son conjoint dit aux secouristes qu'il le méritait.

Une femme qui a poignardé son mari a déclaré aux services d'urgence que son conjoint avait mérité ce qui lui était arrivé.

C'est le 13 février dernier que Penelope Jackson, 66 ans, a poignardé son mari, un homme de 78 ans nommé David.

Peu après avoir été poignardé, David est parvenu à téléphoner aux services d'urgence et alors qu'il hurlait de douleur en expliquant ce qui venait de se produire, sa femme lui a arraché le téléphone des mains pour s'adresser à l'opérateur en lui disant très calmement: "J’ai tué mon mari, ou essayé de le faire, parce que j’en avais assez. [...] Il est dans la cuisine en train de saigner à mort avec un peu de chance. "

L'appel téléphonique très troublant a été présenté devant la Cour de la Couronne de Bristol lors du premier jour du procès pour meurtre de Penelope Jackson.

Le procureur Christopher Quinlan QC a notamment expliqué aux jurés que Mme Jackson a refusé à plusieurs reprises de venir en aide à son mari, et ce, alors que l'opérateur lui a demandé de faire une pression sur sa blessure afin de calmer le saignement: "(Jackson) était calme et résolue et peut-être d'une certaine façon résignée et, selon ses mots, pas les miens, en toute conscience de la situation."

Lors de l'appel téléphonique d'une durée de 18 minutes, la femme a déclaré: "Je pensais avoir atteint son cœur, mais il n’en a pas, puis deux fois dans l’abdomen. Son abdomen est bousculé."

Selon le procureur Quinlan, Mme Jackson semble assumer complètement le meurtre de son mari, mais elle refuse toutefois d'en être tenue responsable.

Toujours lors de l'appel, Mme Jackson avait d'ailleurs refusé de venir en aide à son mari. À titre d'exemple, lorsqu'on lui a demandé d'utiliser un chiffon propre et sec, elle a répondu: "Je ne l’aide pas, les ambulanciers paramédicaux peuvent l’aider, mais je ne le fais pas."

Mme Jackson a aussi expliqué à l'opérateur qu'elle avait poignardé son mari parce qu'il "pensait que je ne pouvais pas aller jusqu’au bout".

La femme a même ajouté: "C’est une mer*e totale. Il mérite tout ce qui lui arrive. J’accepterai tout ce qui se présente à moi. Je vais finir en prison, ce qui est préférable pour moi en ce moment."

À la suite de son arrestation, Mme Jackson a affirmé aux policiers: "Je sais ce que j’ai fait et, si je ne l’ai pas fait correctement, je serai vraiment ennuyée."

Le procès de Mme Jackson devrait durer trois semaines.