Une mère tue son voisin pédophile qui a abusé de son fils

Elle l'a poignardé à mort

Ayoye
Une mère tue son voisin pédophile qui a abusé de son fils

Une femme a tué son voisin pédophile qui a abusé de plusieurs enfants et de son fils, rapporte le New York Post.

Sarah Sands, une mère monoparentale de 38 ans, a poignardé mortellement Michael Pleasted, son voisin pédophile âgé de 77 ans.

Les faits se sont déroulés dans son appartement situé dans l'est de la ville de Londres.

Cette mère est passée à l'acte après avoir découvert qu'il avait abusé de plusieurs jeunes garçons, dont son fils. 

« J'ai fait ce que n'importe quelle mère aurait fait parce qu'il a fait ça à mon fils Bradley, mon petit garçon », a expliqué Sarah Sands qui a passé près de 4 ans derrière les barreaux pour le crime qu'elle a commis. 

« Je n'ai jamais rêvé que j'en serais capable. Je n'en retire aucune fierté, mais au moins je sais qu'il ne peut blesser personne d'autre. Je ne suis pas une mauvaise personne, mais je sais que j'ai fait une mauvaise chose. Je n'ai jamais nié cela et j'ai été punie », a-t-elle confié à propos de son crime.

« Je ne tuerais plus jamais. Je ne me considère pas comme une meurtrière, mais je ne regrette pas ce que j'ai fait. J'étais une maman désespérée de protéger mes enfants », a-t-elle ajouté.

Lors de son procès, qui remonte à 2015, il a été découvert que Michael Pleasted avait eu 24 condamnations pour des délits sexuels sur une période de plus de trois décennies.

Sarah Sands est également revenue sur le jour où elle a tué Michael Pleasted.

« Je me souviens avoir pris un couteau avec moi et être allé chez Michael. Je voulais le persuader de plaider coupable pour que Bradley n'ait pas à témoigner ».

Toutefois, Michael ne voulait rien entendre.

« Il ne voulait pas m'écouter. Il était froid. Un homme différent de celui qui avait été mon sympathique voisin (...) Je l'ai poussé avec le couteau et il m'a attrapé. J'ai perdu le contrôle. Je voulais que personne d'autre ne soit blessé - quelqu'un devait protéger les gens », raconte Sarah Sands. 

Elle l'a poignardé 8 fois avec un couteau de cuisine.

Aujourd'hui, elle est libre et est en train d'écrire un livre qui s'appellera Perte de contrôle.