Une sexagénaire atteinte de la COVID-19 se réveille du coma le jour où elle devait être débranchée

La famille avait déjà acheté un cercueil et une pierre tombale

Ayoye
Une sexagénaire atteinte de la COVID-19 se réveille du coma le jour où elle devait être débranchée

Une sexagénaire était branchée sur un respirateur artificiel après être tombée dans un coma provoqué par la COVID-19. Cette dernière s’est réveillée alors qu’elle s’apprêtait à être débranchée le jour même.

Bettina Lerman était hospitalisée depuis plusieurs semaines au Centre médical du Maine, à Portland à la suite d’une contamine action à la COVID-19. Plongée dans un coma et placée sous respirateur artificiel, sa famille avait déjà entamé son processus de deuil. 

Mais alors qu’elle s’apprêtait à être débranchée, la sexagénaire s’est réveillée miraculeusement.

Quel choc ce ne fut pas pour la famille qui avait décidé de la laisser partir alors que plusieurs tentatives des médecins pour la réveiller n’avaient pas fonctionné par le passé. Ils avaient ainsi commencé les procédures pour les funérailles, avaient acheté un cercueil, une pierre tombale et fait les arrangements funéraires afin de se préparer à lui dire un dernier au revoir, selon ce que raconte son fils Andrew à CNN.

Ils ont également renoncé à son appartement, et fait don de ses effets personnels à des résidents de son immeuble. 

Crédit photo: Courtoisie

Mais un beau matin, alors que sa mère s’apprêtait à pousser son dernier souffle, Andrew a reçu un appel du médecin de sa mère.

«Il m’a dit ''il faut que tu viennes ici immédiatement''. Je me demandais ce qui n’allait pas. C’est à ce moment qu’il m’a dit que rien n’allait pas, mais que ma mère s’était réveillée». Sous le choc, il laisse tomber son téléphone à terre.

C’est une véritable miraculée selon son fils puis que Bettina Lerman, qui vient de souffler ses 70 bougies en février dernier, souffrait de nombreux problèmes de santé, dont un diabète, avant de faire une crise cardiaque et avoir eu un quadruple pontage il y a quelques années. Elle avait reçu son résultat positif à la COVID-19 le 12 septembre dernier, une dizaine de jours avant d’être branchée au respirateur artificiel.

Crédit photo: Courtoisie

Bettina Lerman n’était pas vaccinée et les médecins étaient très négatifs face à la possibilité qu’elle puisse récupérer :  «Nous avons eu une réunion familiale à l’hôpital parce qu’elle ne se réveillait pas. Peu importe leurs efforts, ils n’étaient pas capables de la réveiller. Ils nous ont dit que ses poumons étaient complètement détruits. Il y a des dommages irréversibles, elle n’allait pas revenir», raconte son fils. Elle s’est réveillée le 29 octobre dernier, mais reste dans un état critique.