Amalega propose une journée de “désobéissance civile” pour protester contre la vaccination des 5 à 11 ans.

Il veut manifester devant l'Hôpital Sainte-Justine.

Ayoye
Amalega propose une journée de “désobéissance civile” pour protester contre la vaccination des 5 à 11 ans.

Alors que le gouvernement s'affaire à mettre en place une campagne de vaccination contre la COVID-19 pour les enfants de 5 à 11 ans, un des leaders du mouvement complotiste au Québec, François Amalega, souhaite organiser une manifestation dès jeudi devant l'Hôpital Sainte-Justine.

De nombreux internautes n'ont pas perdu de temps afin de manifester leur désaccord quant à la campagne de vaccination des enfants de 5 à 11 ans.

François Amalega, qui a été libéré jeudi dernier après avoir été arrêté le 11 novembre au Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins lors du congrès de la CAQ à Trois-Rivières, a d'ailleurs invité les militants contre les mesures sanitaires à se joindre à une manifestation qui devrait avoir lieu jeudi devant l'Hôpital Sainte-Justine.

Dans sa proposition, François Amalega a invité les militants à une "action de désobéissance civile" en déclarant: "Avant d’aller dans des choses plus grandes, j’ai une proposition très simple que nous allons faire ce jeudi. Nous allons faire une action qui a deux rôles: un, nous allons montrer au gouvernement que nous ne sommes pas d’accord et, deux, ce sera une action de désobéissance civile."

En ce qui concerne le CHU Sainte-Justine, l'établissement a lancé "un appel au calme et rappelle le droit fondamental des patients, dont certains sont fragiles, ainsi que celui du personnel, d’avoir accès au CHU sans se heurter à des manifestants", tandis qu'un porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal a assuré que des policiers pourraient être déployés au centre hospitalier.