Angélique Pageau aurait inventée son histoire d'agression

La police de Lévis en est finalement arrivée à la conclusion que «l’histoire est complètement fausse».

Ayoye

Une femme qui avait dénoncé une présumée agression dont elle aurait été victime a été accusée de méfait, car elle aurait inventé son histoire de toute pièce.

C'est en juin dernier qu'Angélique Pageau avait dénoncé une présumée agression dans une publication Facebook qui était devenue virale.

Dans la publication en question, Mme Pageau expliquait avoir été frappée au visage et au corps par un agresseur, alors qu'elle tentait d'aider une femme qui était allongée au sol.

La police de Lévis en est finalement arrivée à la conclusion que «l’histoire est complètement fausse».

Selon ce qu'a indiqué la police de Lévis, Mme Pageau ne collaborerait pas avec les autorités et les enquêteurs n'ont jamais été en mesure d'en savoir plus sur ce qui s'était passé ce jour-là.

Enfin, Jean-Sébastien Levan, porte-parole de la police de Lévis, a indiqué vendredi que l’accusation de méfait déposée contre Angélique Pageau sera précédée d'une procédure sommaire,