Bernard Gauthier fait exploser les ventes d'une microbrasserie en demandant aux gens de la boycotter

Grosse défaite pour « Rambo »

Ayoye

Bernard "Rambo" Gauthier est tellement un mauvais leader qu'il a permis à une microbrasserie de faire des ventes phénoménales en invitant ses partisans à boycotter cette entreprise.

Depuis que Bernard "Rambo" Gauthier a tenté de se venger de la microbrasserie Le Malbord en invitant ses partisans à boycotter celle-ci, la petite entreprise connaît un tel succès que ses produits sont maintenant difficiles à trouver!

Comme l'a expliqué Stéphanie Therrien, qui est conseillère en bière du Dépanneur Le Peluso-Rachel, à Montréal, les produits de la microbrasserie Le Malbord connaissent présentement un succès sans précédent: "C’est fou comme ça se vide rapidement. Je n’ai jamais vu ça. [...] Les clients entrent, cherchent la marque, et achètent deux ou trois cannettes d’un coup.

On sent que c’est une réaction à ce qui se passe depuis quelques jours, un genre de réplique à une situation qui les a choqués."

Tout a débuté lorsque "Rambo" Gauthier s'est affiché à de nombreuses reprises avec une tuque à l'effigie de l'entreprise, et ce, dans la foulée du convoi vers Québec qui visait à mettre fin aux mesures sanitaires.

Comme plusieurs clients de l'entreprise située en Gaspésie avaient questionné les propriétaires par rapport à leurs liens avec "Rambo" Gauthier, la microbrasserie a donc décidé de faire une mise au point essentielle en se dissociant du militant dans une déclaration publiée sur les réseaux sociaux.

C'est en réaction à cette mise au point que Bernard "Rambo" Gauthier a invité ses partisans à boycotter l'entreprise. Or, comme l'a précisé Félix Labrecque, copropriétaire de la brasserie Le Malbord, l'effet souhaité par "Rambo" Gauthier ne s'est pas produit: "Nous avons effectivement remarqué une hausse de ventes et des commandes partout au Québec. Ce n’était pas notre objectif au départ. Mais il semble que tout cela [la controverse] aura finalement eu un effet positif sur notre notoriété et le désir des clients de faire l’essai de nos produits."

Enfin, le copropriétaire de l'entreprise a déclaré que entreprise demeurerait prudente quant à cette explosion de popularité: "Pour l’instant, rien ne change. Il est encore trop tôt pour prendre une telle décision."