Des habitants d'Ottawa en ont le ras-le-bol des manifestants

« Nous ne serons pas pris en otage dans notre propre ville »

Ayoye

Les résidents et les résidentes d'Ottawa en ont le ras-le-bol des manifestants et ils ont décidé de leur signifier clairement.

C'est dans un reportage du Journal de Montréal qu'on peut voir à quel point les résidents et les résidents d'Ottawa en ont assez des manifestants!

En effet, les Ottaviens ont tellement marre de ces manifestants que certains ont même affiché des messages à leur attention sur leurs fenêtres. À titre d'exemple, un citoyen a laissé comme message "Truck off", tandis qu'une autre personne a indiqué que "les nazis de merde ne sont pas les bienvenus". Rappelons à ce sujet qu'au cours du week-end, des manifestants ont été aperçus avec des drapeaux confédérés et nazis.

Certaines personnes ont décidé d'aller affronter directement les manifestants, dont une personne qui a été filmée au beau milieu d'un rassemblement avec une affiche invitant à "klaxonner si vous avez un petit pénis".

D'autres citoyens ont décidé d'utiliser la musique afin de signifier leur impatience et ainsi, plusieurs voitures ont circulé dans la ville en diffusant la chanson The Party's Over de Willie Nelson.

Des comptes Instagram ont aussi fait leur apparition et ceux-ci semblent alimentés par des citoyens en colère. Ces comptes publient des dénonciations en provenance de citoyens quant au comportement très chaotique de plusieurs manifestants.

Parmi les dénonciations qui ont été publiées, on y retrouve celle d'une femme qui a déclaré: "Un camionneur sans masque est entré [dans un magasin] avec un drapeau confédéré enroulé autour de lui. Il a craché sur des employés et m’a appelé “Paki” (car je suis une femme noire)."

Certains citoyens ont même été visés par des jets de pierre et de boule de neige, tandis qu'une personne affichant un drapeau LBGT dans sa fenêtre a été attaquée par les selles d'un manifestant...

Un contre-manifestant a aussi été aperçu lundi soir sur la rue Wellington avec une pancarte accusant les manifestants d'être des nazis et des personnes incestueuses: "sister fuckers + nazis go home pls."

Des manifestants ont aussi été attaqués par des citoyens qui ont lancé des oeufs sur leur véhicule. L'un de ces manifestants a déclaré: "Ils me les ont jetés durant la soirée pendant que je roulais dans la rue. On veut la paix et tout ce qu’ils veulent, c’est briser des choses."

Enfin, le mouvement de colère des citoyens ne semble pas être sur le point de s'essouffler et d'ailleurs, un homme a bien résumé la situation en circulant avec une affiche avertissant les manifestants que les citoyens d'Ottawa ne se laisseront pas prendre en otage.