Des récalcitrants vont chercher leur première dose de vaccin contre la COVID-19

Mieux vaut tard que jamais...

Ayoye
Des récalcitrants vont chercher leur première dose de vaccin contre la COVID-19

Alors que la campagne de vaccination contre la COVID-19 a été lancée il y a plusieurs mois au Québec, des récalcitrants vont chercher leur première dose, rapporte TVA Nouvelles.

Mardi dernier, le Journal s'est entretenu avec des personnes qui étaient à la salle des Chevaliers de Colomb de L’Ancienne-Lorette pour recevoir une première injection du vaccin contre la COVID-19.

« Pour moi, c’est juste la pression sociale, rien d’autre », a expliqué Dave, un homme de 33 ans. Il s'est laissé convaincre par sa copine qui voulait faire davantage de sorties, dont aller au restaurant.

Pour Jérôme, âgé de 22 ans, c'est l'envie de voyager qui l'a convaincu de se faire vacciner. « Je veux pouvoir sortir du pays pour aller profiter du temps chaud, plutôt que le temps maussade qu’on a présentement », a-t-il indiqué.

Pour Samuel, 15 ans, c'est sa passion du snowboard qui l'a poussé à recevoir sa première dose. « T’as pu de vie, si tu ne l’as pas », estime-t-il.

« Quand tu l’as fait, c’est juste une piqûre », résume une femme de 23 ans qui avait peur de recevoir le vaccin avant de changer d'avis.

TVA Nouvelles indique que chaque jour 1 500 à 2 500 personnes reçoivent leur première dose du vaccin contre la COVID-19 en ce moment au Québec.