Évitez les urgences pour les prochaines semaines.

Ça sera «difficile dans les urgences pour les deux prochaines semaines».

Ayoye

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a prévenu la population comme quoi la situation sera «difficile» dans les urgences de la province au cours des deux semaines à venir.

Comme l'a expliqué le ministre Christian Dubé, c'est notamment en raison du nombre d'employés qui sont absents que le réseau de la santé se prépare à deux semaines très difficiles: «Moi, ce qui me préoccupe en ce moment, c’est qu’on a quand même 13 000 employés du réseau qui sont absents.»

Le ministre Christian Dubé a assuré que «jusqu’à maintenant, ça tient bien le fort», mais il a aussi invité les Québécois à «ne pas prendre de risques inutiles» lors du long congé de Pâques.

Enfin, le ministre Christian Dubé a rappelé que la situation est très complexe dans certains cas: «Ce qui arrive en ce moment, c’est qu’il y a beaucoup de gens qui sont, par exemple, dans les RPA qui vont venir dans les urgences et souvent, ces gens-là, si ils sont malades, on n’est pas capables de les retourner tout de suite, donc ça cause en plus un engorgement.»