François Amalega se fait encore arrêter

Arrêté de nouveau

Ayoye
François Amalega se fait encore arrêter

L'un des leaders du mouvement antivaccin au Québec, le militant François Amalega, a été arrêté une fois de plus lors d'une manifestation qui avait lieu devant l'Hôpital Sainte-Justine à Montréal.

C'est en réaction à la vaccination des jeunes de 5 à 11 ans qu'une manifestation a été organisée devant le centre hospitalier pour enfants.

Alors que François Amalega disait attendre "des milliers de personnes", le Journal de Montréal a rapporté que seulement une vingtaine de ses disciples étaient présents.

Les policiers ont remis 17 constats d'infraction de 1500 $ aux manifestants qui prenaient part à ce rassemblement, étant donné qu'un décret gouvernemental interdit les manifestations à moins de 50 mètres des écoles et des hôpitaux.

Les manifestants ont été avertis par les policiers qu'ils recevraient un constat d'infraction s'ils décidaient de rester sur place. D'ailleurs, quelques manifestants ont quitté les lieux.

Le militant François Amalega a continué de manifester en assurant qu'il comprenait très bien les conséquences de sa décision: "Moi, je vais attendre ma contravention."

Alors que les forces de l'ordre s'affairaient à distribuer des constats d'infraction, une technicienne en laboratoire de l'hôpital s'est rendue à l'extérieur de l'établissement afin d'aller s'adresser à François Amalega et son groupe de militants: "Ce que vous faites, c’est inacceptable. Il y a des enfants ici qui viennent de se faire opérer et qui vous regardent. C’est totalement irrespectueux de votre part, vous n’avez pas votre place ici."

François Amalega a été arrêté environ deux heures après avoir reçu sa contravention pour entrave au travail des policiers, étant donné que le militant avait recommencé à manifester à proximité de l'hôpital.

Depuis le début de la pandémie, François Amalega a reçu pour plus de 60 000 $ en contraventions.