Important point de presse de la santé publique concernant la variole du singe.

Environ 12 cas ont été recensés.

Ayoye

La santé publique de Montréal enquête actuellement sur une douzaine de cas de variole du singe. Cette maladie a déjà été recensée dans différents pays, rapporte TVA Nouvelles

Les cas ont surtout été répertoriés dans la communauté LGBTQ+. Ainsi, c'est une quarantaine de cas qui a été dénombrée en Europe, notamment au Royaume-Uni, en Espagne, au Portugal, en Italie, en Suède, et chez nos voisins du sud aux États-Unis. 

La variole du singe cause généralement de la fièvre, des douleurs musculaires et des éruptions cutanées qui ressemblent au chancre mou. 

Photo : CDC

La maladie n'est pas simple à diagnostiquer, a fait savoir le fondateur de la Clinique l'Actuel, le Dr Réjean Thomas, en entrevue à TVA Nouvelles. 

Il a ajouté que la santé publique de Montréal va tenter le plus rapidement possible, d'ici 48 heures, de confirmer si les cas suspects sont liés à la variole du singe. Il encourage également les médecins à faire tester les patients pour les maladies transmissibles sexuellement. 

À 11 h, la santé publique de Montréal donnera davantage de détails dans un point de presse.