La fille de l'UQAM se confie sur son nouveau statut de millionnaire

« Je regarde pour acheter des franchises comme un Tim Hortons ou un McDonald's »

Ayoye

Alors que 2021 est une année à marquer d'une pierre blanche pour Hélène Boudreau, alias la fille de l'UQAM, la jeune femme s'est confiée à Narcity sur ces derniers mois qui l'ont vu passer du statut d'inconnu à celui de millionnaire.

« Millionnaire c'est un grand mot, car je n'ai pas un million dans mon compte de banque, je suis de valeur millionnaire. Ma valeur est de trois millions présentement, car mes triplex valent trois millions », précise-t-elle.

Toutefois, Hélène Boudreau est bien consciente du chemin parcouru.

« C'est fou comment ma vie a changée drastiquement. En 2020, j'ai commencé à faire du OnlyFans, j'habitais dans le sous-sol de mon père, mon père me permettait de faire des photos OnlyFans chez lui, il le savait. J'étais dépendante de mes parents, je travaillais encore dans un tattoo shop, je ne m'auto-suffisais pas assez pour voler de mes propres ailes », se souvient-elle.

Cependant, sa photo de finissante est venue complètement bouleverser sa vie. 

« Puis, mon OnlyFans a commencé à aller mieux, j'ai déménagé et là tout d'un coup, l'affaire de l'UQAM a été dévastatrice pour moi à ce moment-là. Ça a viré que j'ai pu transformer un événement catastrophique en un événement super sensationnel. J'ai fait de l'argent, j'ai grandi émotionnellement, spirituellement, et je suis fière de ce que j'ai accompli et d'où je viens », raconte-t-elle.

Si son statut a changé, Hélène Boudreau affirme qu'elle a toujours la tête sur les épaules. 

« Je ne me vois pas comme une millionnaire en tant que telle, car rien n'a changé, je ne regarde pas les autres de haut, je suis une fille normale comme les autres (...)  Je reste très terre à terre, ça ne change pas grand-chose pour moi, je ne dépense pas beaucoup, mais tout ce qui a changé pour moi c'est que je ne regarde plus les prix. Je suis plus stressée par l'argent, si je veux quelque chose, je l'achète », explique-t-elle.

Hélène Boudreau pense désormais à l'avenir.

«  Je me vois faire du OnlyFans encore un bon deux, trois ans, mais c'est sûr que dans cinq ans, je ne pense pas faire du OnlyFans et juste me focuser sur l'immobilier. Je regarde pour acheter des franchises comme un Tim Hortons ou un McDonald's, ça ça m'intéresse beaucoup, pas juste l'immobilier, me partir en business, avoir une compagnie, gérer une compagnie et gérer du monde, ça m'intéresse beaucoup ».

Si elle ne renie pas son parcours sur OnlyFans, elle aimerait toutefois passer à autre chose dans le futur.  «Je suis très fière de ma carrière OnlyFans (...) J'ai pu sortir du lot, faire parler de moi, mais en tant que tel, je ne suis pas fière, car c'est des photos nues (...) L'immobilier, j'ai beaucoup plus d'étincelles ».