Le gouvernement Legault annonce que la vaccination ne sera pas obligatoire pour le personnel scolaire

Québec a fait une importante mise à jour sur la vaccination obligatoire

Ayoye

Ce mercredi, en fin de matinée, le gouvernement Legault a annoncé que la vaccination ne sera pas obligatoire pour le personnel scolaire et pour le personnel du réseau de l’enseignement supérieur.

C'est dans un communiqué que le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé la nouvelle.

« Bien que la vaccination contre la COVID-19 soit fortement recommandée, le ministère de la Santé et des Services sociaux annonce, à la suite d’une recommandation de la Santé publique, que la vaccination ne sera pas obligatoire pour le personnel scolaire », peut-on lire.

Les raisons invoquées sont les suivantes:

- « la situation épidémiologique s’améliore au Québec;

- les conséquences de la COVID-19 chez les enfants sont plus faibles;

- les éclosions sont bien contrôlées en milieu scolaire ». 

« De plus, tout comme chez les jeunes de 12 à 17 ans, la couverture vaccinale du personnel scolaire est élevée », souligne le ministère de la Santé et des Services sociaux dans son communiqué. 

« Dans les établissements publics et privés de niveau préscolaire, primaire et secondaire, 91 % du personnel a reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19 et 89 %, deux doses. En prenant en compte les antécédents de COVID-19, 90 % du personnel est adéquatement protégé », précise le communiqué.

Concernant le personnel du réseau de l’enseignement supérieur, les raisons invoquées pour ne pas imposer la vaccination obligatoire sont les suivantes:

- « la situation épidémiologique s’améliore au Québec;

- les mesures en place et le contrôle des éclosions dans les établissements d’enseignement supérieur sont suffisants ».

« Dans les établissements de niveau collégial, 92 % du personnel est adéquatement protégé contre la COVID-19 (soit 30 447 personnes). Dans les établissements de niveau universitaire, 92 % du personnel est adéquatement protégé (soit 51 132 personnes) », peut-on lire dans un autre communiqué du ministère de la Santé et des Services sociaux. 

« L’excellente couverture vaccinale de la population étudiante contribue également à faire des campus des milieux sécuritaires. En effet, 90 % des étudiantes et étudiants de niveau collégial et 92 % de ceux de niveau universitaire sont adéquatement protégés contre la COVID-19 », souligne cet autre communiqué.