Le Québécois qui a acheté une esclave sexuelle de 8 ans ne sera pas déclaré délinquant dangereux

Sylvain Villemaire s'en sort bien

Ayoye
Le Québécois qui a acheté une esclave sexuelle de 8 ans ne sera pas déclaré délinquant dangereux

Alors que le Québécois qui a acheté une esclave sexuelle de 8 ans a été condamné à une peine record au mois d'août dernier, il ne sera pas pour autant déclaré délinquant dangereux, rapporte le Journal de Montréal.

Le quotidien explique que la Couronne a retiré sa demande pour que Sylvain Villemaire soit déclaré délinquant dangereux.

« Un psychiatre a conclu que rien ne l’amène à faire une telle recommandation », a fait savoir ce mardi Me Amélie Rivard de la Couronne. 

Pourtant, cet ancien psychoéducateur de 60 ans a acheté en Afrique une petite fille de 8 ans à sa mère contre de l'argent et l'eau potable. Par la suite, il l’a amené au Québec pour qu'elle devienne son esclave sexuelle. C'est seulement 3 ans plus tard qu'elle a pu se sauver.

« L’enfant a été utilisée comme un objet pour combler ses désirs sexuels », a indiqué une psychiatre.

Bien qu'il ait été condamné à 18 ans de prison, une peine record au Québec dans une affaire de traite de mineure, Sylvain Villemaire pense qu'il n’a rien fait de mal.

« Il n’y a pas de véritable autocritique ni de remise en question. Des traits narcissiques importants sont également apparents, avec une image grandiose de soi allant jusqu’à demander des privilèges en détention », indique la psychiatre.

Le Journal de Montréal précise que la peine de Sylvain Villemaire se terminera en 2034, il aura alors 74 ans.