Richard Martineau lance un puissant cri du coeur à François Legault

« Un moment donné, il faut agir ! »

Ayoye
Richard Martineau lance un puissant cri du coeur à François Legault

Richard Martineau a décidé de s’adresser à François Legault dans sa dernière chronique afin de saluer sa déclaration concernant le débat en anglais.

C’est après un incident que plusieurs commentateurs ont qualifié de « Québec bashing », qui s’est produit lors du dernier débat en anglais, que le premier ministre François Legault a tenu à se porter à la défense de ses concitoyens.

Or, comme l’a fait remarquer Richard Martineau, le peuple québécois a déjà fait l’objet de telles attaques à plusieurs reprises par le passé : « En fait, ces derniers temps, on pourrait dire que le Québec bashing est devenu un sport national au Canada. Pas une semaine sans qu’un professeur, une chroniqueuse, un militant, un politicien ou une journaliste du Canada anglais ne traite les Québécois de racistes et d’intolérants. Les détesteurs du Québec ne se gênent même plus. Ils nous méprisent en plein jour, profitant de toutes les tribunes qui se présentent à eux – même un débat national ! – pour nous cracher au visage. »

Le coloré chroniqueur a notamment souligné le fait que l’incident qui a eu lieu lors du débat en anglais aurait pu être facilement évité : « La fameuse question posée par Mme Kurl lors du débat de jeudi a été approuvée par un comité formé de journalistes de la CBC, de CTV, de Global et de la chaîne autochtone APTN. Comme l’a écrit Bernard Drainville sur son compte Twitter, « pour la classe journalistique du Canada anglais, c’est devenu normal et éthique d’afficher ses préjugés anti-Québec ». L’insulte ignoble lancée à l’endroit du peuple québécois par la « modératrice » du débat n’était pas un « lapsus », un « accident ». Elle était réfléchie, pesée. Choisie. »

Selon Richard Martineau, le comité qui a approuvé cette question avait un objectif bien précis en tête : « Dans le but de lancer un message clair à l’ensemble du pays, à savoir que le gouvernement élu démocratiquement par les Québécois est raciste, xénophobe et intolérant. »

Aux dires du chroniqueur, il serait temps que le premier ministre François Legault reconnaisse enfin le racisme systémique pour mettre fin à cette situation : « Combien de fois devrons-nous être insultés de la sorte pour que vous en tiriez les conclusions qui s’imposent – à savoir que nous n’avons plus notre place dans ce pays ? C’est bien beau, dénoncer ces insultes. Mais un moment donné, il faut agir ! Pas seulement nous indigner à répétition ! »

Enfin, le chroniqueur a conclu sa lettre à l’attention du premier ministre en indiquant que le gouvernement provincial doit « cesser d’encaisser et de tendre l’autre joue, et commencer à se tenir debout ».