Un commerce de Joliette s'excuse après une publication jugée offensante envers la communauté autochtone

« C’est une blague qui a tourné au cauchemar »

Ayoye

Un commerce de Joliette s’est excusé après avoir fait une publication jugée offensante envers la communauté autochtone, rapporte TVA Nouvelles.

Le concessionnaire de motos et de véhicules tout-terrain Grégoire Sport s'est retrouvé dans l'eau chaude ce vendredi pour avoir partagé sur les médias sociaux une photo de certains de ses employés déguisés en cowboys qui prennent en otage un Autochtone.

Le Journal s'est entretenu avec Marie-Josée Grégoire, la propriétaire du commerce. 

« C’est une blague qui a tourné au cauchemar », a-t-elle confié. « On ne pensait pas fâcher la communauté », assure-t-elle. « Un employé est arrivé avec un costume de Pocahontas, et ça a tourné au vinaigre. Ce n’était pas mal intentionné », explique-t-elle.

Crédit photo: Capture d'écran Facebook

TVA Nouvelles indique que la publication en question a été supprimée peu de temps après sa mise en ligne en raison de nombreux messages envoyés au commerce pour dénoncer son caractère douteux.

Le commerce a également fait une publication sur sa page Facebook pour présenter ses excuses.

« Nous aimerons prendre quelques minutes pour présenter nos plus sincères excuses à la communauté autochtone. Aujourd'hui, nous avons quelques employés qui ont décidé de se déguiser étant donné que c'était la dernière journée de travail avant l'Halloween. Ils étaient heureux de nous montrer leur costume ce matin! Nous avons pris une photo que nous avons publiée sur nos réseaux sociaux, cette photo a malheureusement pris une tournure inattendue de notre côté. Cette photo a été retirée peu de temps après sa publication. Avec le recul, nous comprenons très bien que cette photo ait pu offenser la communauté des Premières Nations et nous en sommes sincèrement désolés. Nous nous sommes excusés personnellement auprès de toutes les personnes qui nous ont contactées à cet effet. Soyez assurés que nous serons plus vigilants à l'avenir. Nous avons de très bons clients de différentes communautés autochtones et nous les avons toujours bien accueillis.Nous souhaitons à tous un excellent week-end d'Halloween, dans la paix et l'amour! », peut-on lire.

Alland Flamand, un Attikamek de la communauté de Manawan, ne comprend pas comment une chose pareille a pu arriver. « C’est bien de s’excuser, mais il faudrait qu’ils comprennent que ce n’est pas des choses à faire avec ce qui se passe maintenant. Je ne comprends pas pourquoi ils ont pu faire cela », s'indigne-t-il.

« C’est déplorable de voir ceci venant de ce magasin. Ça nous prouve que c’est un long processus encore. Il y a beaucoup de travail à faire [pour la réconciliation] », a-t-il ajouté.