Un couple d'Ontariens reçoit 4500 $ d'amendes pour avoir refusé de porter un masque dans un café du Québec

Une sortie qui a coûté cher

Ayoye

Une simple sortie dans un café a coûté une vraie petite fortune à un couple d'Ottawa, car celui-ci a refusé de porter un couvre-visage à l'intérieur de l'établissement.

C'est lundi, vers 13 h 30, que le couple de quinquagénaires s'est présenté dans un café de Chelsea, au Québec. Un employé de Biscotti & Cie a informé le couple qu'il était obligatoire de porter un couvre-visage, puis en raison du refus des deux individus à collaborer, il a dû signaler auprès de la police de la MRC des Collines que le couple "causait des troubles".

Selon ce qu'a indiqué Isaac Lauzon, directeur des opérations du Chelsea Pub et membre de l'équipe de la direction de Biscotti & Cie, le personnel aurait même offert des masques au couple, mais celui-ci a refusé une fois de plus de collaborer. De plus, les deux quinquagénaires refusaient de quitter les lieux.

Isaac Lauzon a expliqué: "La dame filmait. Il a commencé à être agressif, il a commencé à effrayer les employés et nos clients... alors à ce moment-là, notre directeur a appelé la police."

Comme l'a expliqué le sergent Martin Fournel de la police de la MRC des Collines, le couple a même continué à confronter le personnel après l'arrivée des forces de l'ordre: "À un moment donné, le directeur a dit : "Nous n’allons pas vous servir, et c’est dommage. Vous ne voulez pas porter de masque, nous vous demanderons donc de partir immédiatement." Ils n’ont pas respecté l’ordre tout de suite."

Les deux quinquagénaires ont enfin quitté le restaurant après plusieurs minutes de dispute et ceux-ci ont été arrêtés par un policier sur Old Chelsea Road. Le couple a reçu pour un total de 4500 $ en contraventions.

Isaac Lauzon a conclu en remerciant chaleureusement les autorités pour leur intervention rapide: "Les gens veulent juste être à Old Chelsea et passer un bon moment, prendre un bon café, prendre une bonne bière. Ce n’est pas amusant de notre part non plus. Nous essayons simplement de respecter les règles pour que nous soyons ouverts et que les gens viennent en profiter. Si vous devez avoir un masque pour passer un bon moment, alors qu’il en soit ainsi."