Une complotiste se fait casser par Hydro-Québec sur les médias sociaux

C'est ce qu'on appelle se faire remettre à sa place

Ayoye
Une complotiste se fait casser par Hydro-Québec sur les médias sociaux

Mel Goyer, un visage bien connu du mouvement complotiste au Québec, s'est fait casser par Hydro-Québec sur les médias sociaux. 

« Fournir New-York en énergie, quelle mauvaise idée. Pourquoi croyez-vous que cette mégapole a choisi Hydro-Québec? Parce qu'on donne notre électricité, calvaire. Et qui paye? Nous autres. Cette pseudo société d'état fourre le peuple québécois. Solide. Pas de quoi être fier », a-t-elle tweeté ce samedi 25 septembre.

Elle a ajouté à son tweet une capture d'écran d'un article du quotidien Le Devoir qui porte le titre suivant: « L'État de New York a choisi Hydro-Québec comme fournisseur ».

Hydro-Québec a répondu aux propos délirants de Mel Goyer.

« Si nous « donnons » notre électricité aux marchés voisins, pouvez-vous expliquer comment il est possible que les exportations aient représenté en 2020 15% de nos ventes en kWh, mais 23% de nos profits, lesquels permettent de verser un dividende à la collectivité? », a tweeté la société d'État.

Visiblement à court d'arguments, Mel Goyer n'a pas répondu au tweet d'Hydro-Québec, mais le tweet du Dr Alain Vadeboncoeur résume bien la situation: « Et le silence fut ».

De nombreux internautes ont également critiqué le tweet douteux de Mel Goyer.

« Microbiologiste, médecin et maintenant économiste, toutes ces compétences avec un diplôme d’études secondaires », écrit un internaute.

« Vous êtes devenue experte en énergie électrique maintenant, vous êtes polyvalente dans les domaines qui ne sont pas les vôtres », commente un autre.

« Quand tu écris un tweet, tu vérifies un peu avant où tu lances ça à tes brebis dans l'espoir d'avoir l'air hot? », lui demande un autre.

« Tu ne sais même pas de quoi tu parles », écrit un autre.