Une phrase d'Anne Casabonne fait beaucoup réagir les internautes

Une déclaration qui n'est vraiment pas passée inaperçue

Ayoye

Une phrase d'Anne Casabonne, lors d'une entrevue avec Paul Arcand sur les ondes du 98,5 FM, a fait beaucoup réagir les internautes.

Alexane Drolet, journaliste pour Noovo Info, a été interpellé par cette phrase et a décidé de la publier sur Twitter.

« Quand Paul Arcand demande le statut vaccinal d’Anne Casabonne, en entrevue au 98,5 FM , celle-ci répond « c’est comme si je vous demandais si vous êtes circoncis », a-t-elle écrit.

Au moment d'écrire ces lignes, ce tweet a suscité près de 270 commentaires.

« Dans le contexte de quelqu'un qui veut se faire élire pour représenter la population, oui, ça peut être une information pertinente. On se fait vacciner pour les autres, pour le commun. Quelqu'un qui ne le fait pas montre une partie de sa personnalité », a commenté un internaute.

« Comment perdre le peu de crédibilité qu'il te reste », écrit un autre.

« L’avantage d’être une artiste, c’est qu’elle a la réplique facile », ironise une internaute.

« Ça fait du sens ! C’est quoi la réponse ? », s'amuse un autre.

« Je ne savais pas que la ciconcision se propageait par les aérosols et surchargeait les soins intensifs. Hé, bien! », plaisante un autre.

 « Même chose avec Denis Lévesque hier. Elle est fort probablement vaccinée, mais ne souhaite pas perdre des appuis. Si ce n'est pas le cas, elle perdrait aussi des appuis. Parler de défendre la liberté et s'enfermer soi-même à double tour dans un silence forcé », a commenté un autre.

«  Je n’aime pas ça me faire appeler antivax, je pense que je suis même plus vaccinée que vous dans ma vie (…) On a pris la position pendant la campagne électorale que je ne mentionnerai pas mon statut vaccinal de façon publique parce qu’on trouve que c’est un secret médical, que là, en ce moment, on utilise cette question-là à des fins politiques, à des fins partisanes », a confié Anne Casabonne lors de cette entrevue au 98,5 FM. 

« Aussitôt qu’on se prononce contre le gouvernement, on devient complotiste (…) J’ai fait mon cours en soins infirmiers, je ne suis absolument pas contre les vaccins. On l’utilise à mauvais escient en ce moment », a-t-elle également déclaré.

Vous pouvez écouter l'intégralité de l'entrevue d'Anne Casabonne avec Paul Arcand en cliquant ici.