Nouvelles : Après les États-Unis, la Corée du Nord menace d'exploser au nucléaire un autre pays!

Après les États-Unis, la Corée du Nord menace d'exploser au nucléaire un autre pays!

Tendu...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

La Corée du Nord menace de bombarder l’Australie, si le pays continue « aveuglément et avec zèle de suivre la ligne américaine. »

L’agence de nouvelles d’État de la Corée du Nord réprimande aussi la ministre des Affaires Étrangères australienne, Julie Bishop, disant qu’elle « a jeté une série d’insultes à la figure » de la Corée du Nord, plaçant ainsi l’Australie en ligne de mire d’une attaque nucléaire.

Un rapport diffusé par les média d’état déclare que « si l’Australie persiste à suivre le mouvement américain pour isoler et étouffer la Corée du Nord et demeure une brigade de choc des américains, ce serait un acte suicidaire, car elle est dans le rayon d’une frappe nucléaire des forces stratégiques de la Corée du Nord.

La ministre des Affaires Étrangères australienne aurait mieux fait de réfléchir à deux fois aux conséquences de ses réprimandes imprudentes avant de flatter les États-Unis. Il est difficile d’espérer des propos sensés d’un ministre des Affaires Étrangères d’un tel gouvernement, mais si elle est la ministre des Affaires Étrangères d’un pays, elle devrait parler avec un minimum de bon sens de la situation. »

Bishop disait cette semaine que l’armement nucléaire de la Corée du Nord était une menace sérieuse pour l’Australie et demandait de l’aide à la communauté internationale pour arrêter le pays.

Dans le rapport diffusé en Corée du Nord, on disait que « les remarques de Bishop ne seront jamais pardonnées car il s’agit d’un acte contre la paix », on y ajoute aussi que la Corée du Nord « s’avance seulement pour sa propre défense ».

Lors d’une conférence de presse, le premier ministre australien, Malcom Turnball, disait « Alors que toutes les options sont sur la table, laissez-moi vous assurer que les États-Unis continueront de travailler de concert avec l’Australie et nos autres alliés dans la région, ainsi que la Chine, pour faire pression de façon économique et diplomatique sur le régime. Nous croyons fermement qu’avec nos alliés dans la région et la Chine, il y a une chance de parvenir à un objectif historique, celui d’une péninsule coréenne sans armes nucléaires, par des moyens pacifiques. » 

Source: The Guardian · Crédit Photo: Capture d'écran YouTube