Nouvelles : Ce couple pose pour cette photo avec leurs triplés, mais observez de plus près le visage des bébés.

Ce couple pose pour cette photo avec leurs triplés, mais observez de plus près le visage des bébés.

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
896 896 Partages

Ce couple de missionnaires, Aaron et Rachel Halbert, savaient depuis toujours qu’ils voulaient adopter un enfant noir. Ils avaient, oui, des difficultés à concevoir, et savaient très bien que les enfants blancs étaient plus susceptibles d’être adoptés. Alors, leur cœur disait d’accueillir ceux qui pouvaient avoir moins de chance.

Mais leur vie a changé de façon extraordinaire.

Grâce à une agence d’adoption du Mississipi, ils ont adopté un garçon et une fille afro-américains. 

Ils ne pensaient pas avoir d’autres enfants avant d’entendre parler du National Embryo Donation Center, un centre de dons d’embryons. Ces embryons sont souvent détruits ou donnés à la science, mais peuvent être aussi adoptés par des couples qui ont des difficultés à concevoir. Alors, ils en ont adopté deux. Et un miracle s’est produit…

L’un d’eux s’est divisé en deux… 

« J’ai grandi au cours de missions évangéliques au Honduras, et je savais ce qu’était la diversité raciale, j’étais l’enfant blanc aux yeux bleus qui sortait du lot. Ma femme, elle, a grandi au Mississipi et ce n’est que lorsqu’elle a voyagé en Haïti que le voile des préjudices raciaux s’est levé devant ses yeux.

Le message de Dieu s’adresse à tous, peu importe la couleur de peau, le sexe, et les origines. Nos différences sont à célébrer, elles ne doivent pas nous diviser. » 

Le couple savait depuis qu’ils se fréquentaient, bien avant de se marier, qu’ils préféraient adopter, même s’ils essayaient de concevoir un enfant.

« Nous avons informé l’agence que nous voulions adopter tout enfant non caucasien. Nous étions convaincus que si Dieu voulait que nous ayons un enfant blanc, ce serait celui que nous concevrions. » 

« La beauté d’une famille multi-ethnique est que ce sont nos différences qui nous rendent plus riches. Cela nous force à penser et agir, voire vivre, autrement. » 

« Alors, afin de protéger le droit à la vie et en voulant agrandir notre famille, nous avons adopté des embryons, et Rachel est tombée enceinte. Dans notre monde, il y a des centaines de milliers d’embryons congelés qui cherchent à vivre. La plupart ne sont pas sélectionnés par leurs parents biologiques et sont donnés à la science, détruits, ou conservés congelés. » 

« Bien sûr, on nous a demandé quelle ethnie nous voulions choisir. Alors, nous en avons demandé des afro-américains, afin qu’ils puissent compléter notre famille, que nos enfants seraient de la même origine ethnique. Le NEDC nous a soutenus.» 

Deux embryons ont été implantés en septembre 2015, avant que le couple ne se rende en mission au Honduras. Ils y ont consulté un médecin, qui leur a bien demandé s’ils n’avaient que deux embryons, car il en voyait trois. Rachel attendait donc des triplés ! 

La famille et les amis d’Aaron et Rachel les supportent dans leurs rêves et leur vie. Le couple espère aider à convaincre les gens d’être plus ouverts d’esprit.

« J’étais comblé pendant sa grossesse, de voir mon fils et ma fille, avec leur peau foncée, embrasser le ventre de ma femme. Chaque soir, ils souhaitaient bonne nuit à ces trois enfants à venir. » 

« Quand je regarde grandir ma famille, j’espère qu’elle est un petit aperçu du paradis. » 

 

Partager sur Facebook
896 896 Partages

Source: Newsner · Crédit Photo: Capture vidéo