Nouvelles : Ce nouveau jouet très populaire fait des miracles chez des enfants atteints de troubles mentaux

Ce nouveau jouet très populaire fait des miracles chez des enfants atteints de troubles mentaux

L’effet est renversant !

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

Déjà considérée comme un des grands succès populaires de l’année 2017, une petite toupie envahit maintenant les écoles du pays.

La «fidget spinner» (toupie fidget) est si populaire que certains établissements scolaires commencent à l’interdire pour cause de distractions en classe. Malgré son apparente simplicité, le petit jouet pourrait avoir des effets fort bénéfiques sur certains enfants souffrant de troubles psychologiques ou psychiatriques.

Le journaliste de la CBC Brett Purdy s’est intéressé au phénomène et rapporte le cas d’un enfant de Winnipeg âgé de 12 ans. Connor Peterson souffre de misophonie, un trouble neuropsychiatrique rare caractérisé par des expériences négatives (colère, haine ou dégoût) déclenchées par des sons spécifiques. Le garçon a reçu la toupie il y a une semaine et l’effet a été immédiat.

Faire tourner la petite toupie dans ses doigts l’aide à gérer ses crises qui peuvent être provoquées par toutes sortes de sons comme un élève mâchant de la gomme ou un autre qui renifle. Sa mère a rapidement vu les effets bénéfiques du jouet, tout comme Connor lui-même. «Chaque fois que je le tourne, je me sens beaucoup mieux. Je ne sais pas pourquoi», explique le garçon.  

Tapoter des doigts l’aide à se calmer et, en classe, il a même dû demander à son enseignante d’être dispensé des cours quand les crises étaient trop sévères. Mais depuis qu’il a son nouveau jouet, rester en classe n’est plus un problème.

Consultée par le journaliste, la psychologue spécialisée en comportement humain Kirsten Wirth précise que les preuves ne sont pas assez nombreuses pour dire que ces toupies aident réellement les enfants à se concentrer. «Il existe peut-être une ou deux études, mais ce n’est pas suffisant», dit-elle.

Reste que le jouet a un effet bien réel sur certains. Afin de déterminer si le jouet aide effectivement un enfant, Mme Wirth recommande de cibler quelques comportements spécifiques pour en faire le suivi durant quelques semaines, avec ou sans le jouet. 

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Groupon