Nouvelles : Ces gens boivent tranquillement leur café pendant que des robots leur font une fellation
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Ces gens boivent tranquillement leur café pendant que des robots leur font une fellation

Un café loin d'être comme les autres!

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,640 2.6k Partages

Le projet de Bradley Charvet est si absurde qu’il est difficile d’y croire. Cet entrepreneur a décidé d’ouvrir une chaîne de cafés en Europe où les clients pourront recevoir une fellation tout en dégustant leur café, les Café Fellatio sont largement inspirés de certains établissements en Thaïlande. Et ce, pour la modique somme de 60 euros.

Les lois concernant la prostitution sont plus souples à Genève, en Suisse, où Bradley compte implanter son premier café de son concept olé olé. Les clients pourront commander un café avant de choisir la professionnelle qui leur fait envie grâce à un iPad. Ces cafés seront seulement ouverts aux hommes hétérosexuels, qu'ils aiment leur café noir ou avec un peu de lait. 

Et de nombreux pays européens autoriseront ce type de cafés or, pour ceux ayant des lois plus strictes relativement à la prostitution, comme l’Angleterre, Bradley a dû être plus imaginatif. 

Il prévoit utiliser des « robots sexuels ».

Encore une fois, cette idée est inspirée par l’Asie. Grâce à ces robots, les propriétaires des établissements n’auront pas à se soucier de l’hygiène, des conditions de travail, des droits des hommes ou des paiements.

Déjà 8 robots sont prévus pour son café qui sera situé dans le quartier de Paddington, à Londres. Ceux-ci porteront des uniformes et des costumes divers et offriront des gâteries aux clients en échange d’argent. « Quoi de mieux qu'un café entre amis et d'une bonne fellation réalisée par un robot sexuel ? » dit Bradley.

 

Et si son café rencontre le succès, un second sera ouvert à Manchester. D’ici-là, il ouvrira son café de Genève en décembre 2016.

Partager sur Facebook
2,640 2.6k Partages

Source: Féroce
Crédit Photo: Twitter