Nouvelles : Cette nouvelle tendance sexuelle est si dangereuse que les autorités veulent la rendre criminelle.

Cette nouvelle tendance sexuelle est si dangereuse que les autorités veulent la rendre criminelle.

Cette pratique est très courante.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
314 314 Partages

Enlever son préservatif sans le consentement de sa partenaire serait-il un viol?

Ro Khanna et Carolyn Maloney, deux représentantes démocrates américaines ont envoyé une lettre au Comité Judiciaire pour catégoriser cette pratique comme "agression sexuelle".

"Cette pratique viole l'accord entre les deux partenaires et représente une forme d'agression sexuelle", déclare Ro Khanna.

Les représentantes insistent sur le fait que cette pratique est dangereuse et peut également causer des dommages psychologiques aux victimes.

"Différents articles universitaires indiquent que le fait de retirer son préservatif pendant l'acte sexuel est une forme de non-consentement. L'acte sexuel deviendrait alors non-consenti", ajoute Mme Khanna. 

Pour le moment, cette pratique ne constitue pas légalement une forme de viol.  

"Il faut que le Congrès traite ce problème et catégorise cela comme une agression sexuelle et un viol", affirme Carolyn Maloney.

En avril, cette pratique baptisée "stealthing" a été mise en lumière après une étude d'une diplômée d'Harvard. Elle a découvert que des groupes d'hommes pratiquant régulièrement le "stealthing" s'en vantaient même sur internet.

Après s'être renseignée autour d'elle, Alexandra Brodsky a réalisé que de nombreuses femmes étaient concernées par le phénomène. Selon elle, le "stealthing" est une pratique proche du viol. 

Est-ce le début d'un changement dans la législation? 

Partager sur Facebook
314 314 Partages

Source: Independent · Crédit Photo: iStock