Nouvelles : Des patrons d'épiceries avertissent la population que les prix vont bientôt grimper au Québec et ailleurs au pays.

Des patrons d'épiceries avertissent la population que les prix vont bientôt grimper au Québec et ailleurs au pays.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,572 1.6k Partages

Si vous trouvez déjà que vos visites à l'épicerie vous coûtent trop cher, vous devrez prendre votre mal en patience, car selon les dirigeants de trois grandes chaînes d'alimentation, il semblerait que les prix pourraient bientôt grimper de façon considérable.

Ce sont trois chefs de trois grands supermarchés du pays (Metro, les Compagnies Loblaw et Empire) qui ont lancé l'avertissement mardi en expliquant que ces hausses de prix s'expliquaient par divers facteurs dont la hausse des salaires minimums dans certaines provinces, l’augmentation des coûts du carburant et du transport, ainsi que le conflit commercial avec les États-Unis.

Selon Éric La Flèche, grand patron de Metro, celui-ci précise que cette hausse ramènera les prix à des niveaux d'inflation plus normaux, tout en confiant qu'il ignore encore quand cette hausse se fera ressentir chez les consommateurs: "Le moment précis et la façon précise dépendront de la dynamique de la concurrence. Tout le monde est concurrent. Personne ne veut perdre de part. Alors nous verrons comment ça va se passer."

Michael Medline, chef de la direction d’Empire, n'a pas caché que les effets des tarifs de représailles se font déjà ressentir. Depuis le 1er juillet, le gouvernement canadien impose ces tarifs sur divers produits américains dont le café, le sirop d’érable, la vinaigrette et d’autres aliments. À cet effet, Medline met de l'avant que pour le moment, les supermarchés en paient le prix: "Maintenant, nous avons ce que je décrirais comme un tsunami de demandes d’augmentation des coûts liées aux tarifs de la part de nos partenaires fournisseurs."

Du côté des chaînes Sobeys et IGA, celles-ci ont décidé de ne pas céder à la pression et de ne pas augmenter ses prix, or elles n'auront pas le choix de se soumettre aux lois du marché à un moment ou à un autre.

Empire explique pour sa part que même si les consommateurs hériteront de la facture, la chaîne s'assurera de trouver une façon de conserver sa part de marché et ainsi, s'assurer de la loyauté de ses clients. À cet effet, Medline explique: "Nous n’aimons pas retransmettre les coûts, mais il n’y a aucun moyen d’éviter cela avec les pressions inflationnistes que nous constatons actuellement."

Parmi les solutions envisagées par les différentes chaînes pour amortir ces hausses et ainsi, ne pas s'attirer les foudres de ses clients, le commerce en ligne est vu comme étant une piste très intéressante.

Souhaitons que ces augmentations ne durent pas trop longtemps, car nous payons déjà assez comme ça!

Partager sur Facebook
1,572 1.6k Partages

Source: Le Soleil · Crédit Photo: Courtoisie