Nouvelles : Des records de températures pourraient être brisés au Québec.

Des records de températures pourraient être brisés au Québec.

L'été n'a pas dit son dernier mot!

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,890 1.9k Partages

S'il y a une chose dont on se souviendra longtemps de l'été 2018, c'est bien du fait qu'il a fait chaud. Et quand on dit qu'il a fait chaud, ce n'est pas du tout une façon de parler. Pour avoir eu chaud, on a eu très chaud. Et vous savez quoi? Ce n'est pas fini, car si l'on se fie aux prévisions météorologiques, tout indique que Montréal vivra sa plus chaude fin de semaine jusqu'ici pour cette date.

C'est difficile à croire étant donné qu'au cours des derniers jours, le thermomètre a considérablement baissé. En effet, on a vu plusieurs personnes qui ont ressorti leur manteau d'automne ainsi que divers accessoires afin de se protéger de la fraîcheur.

Toutefois, voilà que le thermomètre semble bien décidé à jouer au yoyo, car la fin de semaine à venir s'annonce extrêmement chaude.

Maintenant, faites bien attention de ne pas tomber de votre chaise, car mesdames et messieurs, on annonce des températures de 29 et 27 degrés dans le secteur de Montréal pour la fin de semaine qui s'en vient.

En d'autres mots, on parle ici d'une température qui pourrait atteindre dans la journée de samedi 38 degrés Celsius, et ce, en tenant compte de l'humidité.

Crédit photo: MétéoMedia

Pour retrouver le dernier record du genre à Montréal à cette même date, il faut remonter jusqu'en 1947 où la température ressentie était grimpée jusqu'à 29 degrés Celsius.

En ce qui concerne la journée de dimanche, on atteint encore un record et cette fois-ci, la journée la plus chaude à avoir été enregistrée à cette date remonte à 1991.

Crédit photo: Environnement Canada

Rappelons qu'il y a de fortes chances que ces records soient battus dans les prochaines années, car selon une étude publiée dans la revue Nature Communications, une équipe composée de scientifiques du CNRS en France, de l’université de Southampton de Grande-Bretagne et de l’institut royal météorologique des Pays-Bas ont développé un système de prévisions qui a révélé un algorithme prédisant « une période plus chaude que la normale » qui va « temporairement renforcer » le réchauffement de la Terre. 

Crédit photo: Environnement Canada

Selon un chercheur l'organisation très réputée du CNRS en France, celui-ci a expliqué que l'étude démontrait clairement que "Nous sommes entrés dans une phase de chaleur, poussée par la variabilité naturelle, qui devrait durer cinq ans ou plus".

Mais profitez-en quand même, car selon les météorologistes, nous n'échapperons pas encore à l'hiver cette année et il risque d'être très froid en plus. Pas besoin de ranger vos tuques et vos mitaines non plus!

Partager sur Facebook
1,890 1.9k Partages

Source: Environnement Canada · Crédit Photo: Courtoisie