Nouvelles : Donald Trump a été beaucoup plus affecté par la COVID-19 que ce qui avait été annoncé par ses proches

Donald Trump a été beaucoup plus affecté par la COVID-19 que ce qui avait été annoncé par ses proches

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le New York Times a appris de quatre sources différentes qu’en octobre dernier, Donald Trump a été beaucoup plus affecté par la COVID-19 que ce qui avait été annoncé. Le milliardaire, qui était alors président des États-Unis, était passé à un cheveu d’être placé sous respirateur en raison d’un problème pulmonaire associé à une pneumonie causée par le coronavirus.

Selon deux des sources du New York Times, c’est peu avant son transfert au Walter Reed National Military Medical Center que les proches du président ont commencé à craindre le pire.

Comme le président avait des infiltrations pulmonaires et que celles-ci se produisent lorsque les poumons sont enflammés et qu’ils contiennent des substances telles que du liquide ou des bactéries, tout portait à croire que la maladie s’était considérablement aggravée.

De plus, le taux d’oxygène dans le sang du président avait chuté de façon extrêmement préoccupante.

Le 2 octobre dernier, les autorités avaient rapporté que le président Trump avait de la difficulté à respirer et qu’il ressentait de la fièvre, puis peu après, il avait été transporté à l’hôpital.

Le président avait été hospitalisé pendant trois journées où il avait subi un traitement particulièrement agressif, étant donné que son âge (74 ans) et son problème de surpoids le positionnaient en tant que personne grandement à risque de développer de graves complications.

Alors que des proches du président ont nié que le président avait été gravement malade, de nombreux experts ont confirmé au New York Times que les traitements qui ont été administrés au président Trump indiquent sans le moindre doute qu’il a été durement touché par la COVID-19.

Ainsi, sa sortie de l’hôpital, où il avait tenté de se montrer en pleine forme, tout en retirant son couvre-visage, était de toute évidence une simple mise en scène.

Rappelons enfin que deux jours avant d’annoncer qu’il avait été testé positivement à la COVID-19, le président Trump avait pris part au débat présidentiel contre son rival démocrate Joe Biden.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: New York Times · Crédit Photo: Keystone Press