Nouvelles : En Ontario, un conducteur de bus scolaire donnait à des enfants des gâteries qui contenaient son sperme.

En Ontario, un conducteur de bus scolaire donnait à des enfants des gâteries qui contenaient son sperme.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
307 307 Partages

En Ontario, un conducteur d'autobus a été condamné à 5 ans de prison après avoir été déclaré coupable de plusieurs chefs d'accusation en lien avec une sombre affaire de pornographie infantile. L'homme était suspecté d'avoir donné à des enfants des gâteries dans laquelle il avait inséré son propre sperme.

Le conducteur d'autobus qui travaillait à London avait plaidé coupable le 23 juin dernier à de nombreuses accusations criminelles dont voyeurisme et possession, production et distribution de matériel de pornographie infantile.

La cour a rapporté que l'identité du conducteur serait gardée anonyme afin de protéger l'identité de l'enfant qui a été victime de l'agression. Sinon, les médias locaux rapportent que l'homme aurait donné à des enfants des bonbons dans lesquels il insérait son propre sperme. Le pervers aurait distribué ces bonbons sur une période de deux ans à des enfants de la maternelle et des étudiants de sixième année.

Selon CTV News, au moins 39 enfants auraient pu être victimes de ces gâteries.

Le conducteur d'autobus, qui est âgé dans la trentaine, devra aussi respecter une interdiction de se retrouver dans des endroits publics où des enfants pourraient s'y trouver. De plus, il n'aura plus le droit d'utiliser un ordinateur ou internet, et ce, pendant une durée de 15 ans.

Le National Post avait rapporté en juin dernier que le condamné avait poussé l'horreur jusqu'à filmer avec son téléphone intelligent une de ses jeunes victimes qui était en train de manger un des bonbons contenant son sperme. L'homme avait ensuite publié la vidéo sur le "dark web" dans un groupe destiné à des consommateurs de pornographie infantile.

Alors que les avocats de défense tentaient de limiter la peine d'emprisonnement de leur client à deux ans, la Couronne a pu démontrer que l'homme avait prémédité ses crimes en choisissant spécifiquement cet emploi, et ce, dans le but d'être en contact permanent avec ses cibles potentielles.

À l'origine, le conducteur faisait face à plus de 75 accusations, or lorsqu'il a plaidé en juin, celui-ci a admis sa culpabilité pour 23 chefs d'accusation.

Le criminel était conducteur d'un autobus qui transportant des enfants fréquentant l'école primaire.

Le conducteur s'était retrouvé dans la mire des enquêteurs après qu'un agent de la Gendarmerie Royale du Canada se soit attardé sur un usager du "dark web". L'enquête avait alors permis de découvrir que l'homme en question s'était même filmé en train de se masturber dans un autobus scolaire alors qu'on pouvait entendre que des enfants s'y trouvaient.

Partager sur Facebook
307 307 Partages

Source: CTV News · Crédit Photo: Courtoisie