Nouvelles : Enlevée pour être vendue comme esclave sur le Web, elle est libérée par ses ravisseurs et reçoit une lettre au contenu troublant...

Enlevée pour être vendue comme esclave sur le Web, elle est libérée par ses ravisseurs et reçoit une lettre au contenu troublant...

C'est ignoble!

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
7 7 Partages

La jeune mannequin britannique kidnappée à Milan pour être vendue sur le « deep web » aurait reçu une lettre des plus troublantes.

Le groupe derrière un réseau de trafic d’êtres humains, le Black Death Group, prend la responsabilité de son enlèvement, en plus de lui dire « qu’avoir été relâchée est un geste de grande générosité du groupe » et que « tout manquement à ces conditions pourrait mener à votre élimination. »

Voici le contenu de la lettre :

« Vous êtes relâchée dans la grande générosité du Black Death Group. Toutefois, votre libération vient avec un avertissement et vous devriez lire cette lettre attentivement.

Vous êtes sûrement au courant de votre valeur sur le marché d’esclavage et devez prendre conscience que ce n’est pas personnel, ce ne sont que les affaires. Pour votre libération, nous avons pris bien des choses en considération.

Nous avons fait une erreur en vous capturant, surtout parce que vous êtes une jeune mère qui n’aurait pas dû être kidnappée. Vous avez aussi bien conscience de votre protection par un des nôtres et d’hommes très respectés qui avaient un avis très tranché dans votre cas.

Lorsque vous retournerez dans votre pays, vous cesserez toute investigation concernant votre enlèvement. Vous avez aussi accepté de transmettre quelques informations aux médias et nous nous attendons à ce que ce soit fait prochainement.

Votre famille et vous ne devrez jamais parler en mal de nous ou nous manquer de respect. Vous avez été bien traitée et avec respect, et nous nous attendons à la pareille. Vous pouvez parler des informations entendues de MO pendant votre détention, car il n’aurait jamais donné d’informations pouvant nous mettre à mal. Nous ne tolérerons aucun mensonge sur ce qui s’est passé.

Vous avez aussi accepté de payer la somme de 50 000$ pour votre libération. Nous nous attendons à ce que vous la payiez en BitCoins d’ici un mois.

Tout manquement à ces conditions mènera à votre élimination. »

La jeune femme avait été mise à vendre sur un site d’enchères, pour plus de 379 000$ et un suspect a été arrêté en lien avec son kidnapping.

Les intentions du Black Death Group quant à la vente de la jeune femme sont encore nébuleuses, la possibilité d’une arnaque afin de recevoir des sommes considérables est envisageable.

Partager sur Facebook
7 7 Partages

Source: Unilad · Crédit Photo: Polizia di Stato