Nouvelles : “Il n'y a rien que nous pouvons faire” s'exprime la mère déchirée.

“Il n'y a rien que nous pouvons faire” s'exprime la mère déchirée.

Une histoire qui donne les larmes aux yeux.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,188 1.2k Partages

Parfois la vie est bien cruelle et on ne peut rien y faire. C'est le cas pour cette jeune mère qui a donné naissance à un bébé qui a un cancer du cerveau. Elle a décidé de s'exprimer sur le sujet et son témoignage est véritablement bouleversant.

C'est le site web d'information et de divertissement Love What Matters qui rapporte cette nouvelle qui déchire le coeur. Une femme dont le bébé est atteint d'un cancer du cerveau incurable a décidé de s'exprimer sur la situation et cela nous donne envie de pleurer toutes les larmes de notre corps tant son témoignage est bouleversant.

C'est l'histoire de Lakota Moore, une jeune femme de 17 ans (à l'époque où l'histoire arrive) qui a mis au monde une petit fille à la fin de l'année 2012. Elle était tombée enceinte de son copain avec qui elle sortait depuis un mois mais ils étaient vraiment amoureux. Elle explique dans sa tribune sur Love What Matters qu'elle a toujours voulu être maman. Elle avoue que depuis ses cinq ans elle ne pense qu'à ça. Elle a toujours aimé garder ses petits frères et soeurs ou ses cousins. Une véritable mère en devenir qui n'a pas attendu trop longtemps avant de donner naissance à son premier enfant. Malheureusement pour elle tout ne s'est pas passé comme prévu.

Elle a raconté à Love What Matters que lors de sa douzième semaine de grossesse elle a eu un terrible accident de voiture. Alors que tout allait bien dans sa période de gestation, cet accident à a causé des traumatismes incurables au cerveau de son futur enfant. Malheureusement pour elle, son médecin n'avait pas vu ses symptômes et elle pensait qu'elle et son bébé étaient sortis indemnes de ce terrible accident. Pourtant lorsqu'elle décide de changer de médecin c'est une toute autre version qui apparait.

En effet, dans sa tribune sur Love What Matters, elle explique avoir changé de médecin pour être certaine que tout allait bien et c'est à ce moment qu'elle apprend que non seulement son bébé était atteint de troubles au cerveau mais surtout qu'il n'allait pas vivre plus de 7 jours. Vous imaginez le choc que cela doit être lorsqu'on apprend ce genre de nouvelles. Le pire dans tout ça? Elle apprend la nouvelle lorsqu'elle est à sa 34ème semaine de grossesse, il est donc impossible pour elle de faire machine arrière.

Elle décide donc de s'occuper le mieux possible de son enfant lorsqu'il né. De toute façon il en a seulement pour 7 jours. Enfin c'est ce qu'elle croyait parce que le destin en a voulu autrement. Le bébé a décidé de vivre un peu plus longtemps, c'est à dire 457 jours, soit 450 de plus que prévu. Cela l'a remplie de bonheur mais surtout détruit mentalement le jour de sa mort. Elle avait tellement rêvé d'avoir un enfant et le voir mourir l'a complètement anéantie. Cela fait maintenant plus de quatre ans que l'enfant est décédé et on espère qu'elle a réussi à retrouver un peu le moral.

Partager sur Facebook
1,188 1.2k Partages

Source: Love What Matters · Crédit Photo: Courtoisie Lakota Moore