Nouvelles : L'attentat des Champs-Élysées a-t-il été orchestré pour que Marine Le Pen prenne le pouvoir?

L'attentat des Champs-Élysées a-t-il été orchestré pour que Marine Le Pen prenne le pouvoir?

Des analystes s'expriment sur la question.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,105 2.1k Partages

La fin de campagne présidentielle est plutôt tendue en France. Il faut dire que les événements de jeudi soir qui ont tué un policier sur les Champs-Élysées ont fait trois autres victimes : deux policiers et une passante allemande.

Les 11 candidats ont chacun exprimé leur solidarité envers les victimes, mais cet attentat leur a aussi permis de se positionner sur la question du terrorisme.

Certains analystes estimaient que cet attentat avait eu lieu afin de mousser la candidate Marine Le Pen.

Jan Segers, éditorialiste d’Het Laatste Nieuws, s’exprime sur la chose : « C’est une illusion de croire, du point de vue des terroristes, qu’ils peuvent influencer le résultat d’une élection. Les attentats ne favorisent pas par définition l’extrême droite. Cela favorise les hommes et les femmes politiques qui réagissent de la meilleure façon possible au niveau émotionnel et rationnel. »

Emmanuel Praet, un journaliste, met en lumière un élément important : « Marine Le Pen au pouvoir, elle ne pourra pas empêcher un attentat. Son premier mensonge, c’est ça.»

Alain Raviart, spécialiste en communication, abonde dans le même sens. « Son dernier clip est incroyable. C’est une sonnerie de téléphone à l’Elysée et c’est elle qui répond en disant Qui peut sauver la France. Le gars est peut-être pas suffisamment malin mais quand même frapper ce jour-là, au moment où il y a les débat de tous les candidats, c’est quand même troublant et il y a d’autres cas en Europe. L’attentat au Musée juif, c’était aussi quelques jours avant le scrutin. C’est l’analyse de ces terroristes qui comptent. Est-ce que eux, leur perception est que ça peut changer l’issue du scrutin? C’est ça qui est intéressant. »

L’expert en contre-terrorisme, Claude Moniquet, estime toutefois que ces actions pourraient avoir une certaine influence. « Cette idée d’influencer le processus démocratique a été théorisé par les gens de Daesh, ce n’est pas une lubie. Ils l’ont dit. Ils ont intérêt à ce que les gouvernements les plus à droite possible  et les plus populistes possibles de façon à tendre les relations entre musulmans et non musulmans parce que les musulmans se sentiront exclus et ça facilitera le recrutement. L’attentat à Paris, c’est clairement un défi au pouvoir. »

Partager sur Facebook
2,105 2.1k Partages

Source: RTL · Crédit Photo: RTL