Nouvelles : L'Office de la protection du consommateur lance un important avertissement à la population!

L'Office de la protection du consommateur lance un important avertissement à la population!

Une femme a perdu plus de 100 000$!

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
274 274 Partages

Céline Lafrance de Chambly a appris une bien coûteuse leçon concernant les vendeurs itinérants : il faut parfois se méfier de ceux vendant des services d’entretien de système de chauffage. Une leçon qui lui a coûté pas moins de 100 000$.

«Je ne sais pas du tout quels travaux ils ont faits!» s’exclame la résidente.

Mais le scénario est similaire d’une fois à une autre : les fraudeurs présentent des services d’entretien pour des systèmes de chauffage ou de climatisation. Les compagnies sont douteuses, changent de nom, mais c’est toujours le même propriétaire.

Et ces fraudeurs savaient aussi quoi dire à cette veuve sans enfants.

«Écoutez, vous ne voulez pas sauter, hein, madame Lafrance? lui aurait-il dit. C'est dangereux, le gaz.»

Une peur qui l’a poussée à signer près de 130 000$ de contrats entre 2008 et l’été 2016.

Et lors d’une possibilité de remboursement de 80 000$, les arnaqueurs sont disparus.

Charles Tanguay, de l’office de protection du consommateur, explique : « Sylvain Beaumier est un individu connu de l'Office [de la protection du consommateur], qui œuvre dans ce domaine du commerce itinérant depuis plusieurs années, et qui a fait l'objet de poursuites et de condamnations dans le passé. Ces compagnies-là, elles utilisent de plus en plus les réseaux sociaux pour recruter leur clientèle. Donc, on promet des économies d'énergie importantes. On recrute sur Facebook.»

Quant aux recours judiciaires, ils s’avèrent peu utiles dans ces cas, trop souvent… «Il n'y aura probablement pas beaucoup d'argent à aller récupérer,» explique Élise Thériault, avocate chez Option consommateurs. « Donc, c'est des frais d'avocat pour un résultat qui n'est pas garanti. »

Vu le nombre de victimes, l’Alberta a interdit toute sollicitation par porte-à-porte au sujet de questions d’énergie, comme les thermopompes, depuis le 1er janvier. L’Ontario emboîtera bientôt le pas.

Partager sur Facebook
274 274 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: iStock