Nouvelles : La Corée du Nord lance ses menaces les plus dangereuses jusqu'à maintenant.

La Corée du Nord lance ses menaces les plus dangereuses jusqu'à maintenant.

Troublant...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,300 1.3k Partages

Le conseil de l'ONU a adopté hier à l'unanimité une série de lourdes sanctions à l'encontre de la Corée du Nord.

Le 3 septembre dernier, le régime nord-coréen effectuait un essai nucléaire, ignorant ainsi les nombreux avertissements de la communauté internationale. 

Les États-Unis ont alors proposé un projet de texte décrit comme "maximal" qui proposait plusieurs lourdes sanctions à son encontre. 

Parmi les propositions, on trouve un embargo total sur le pétrole, les produits pétroliers mais également le gaz. Le projet de texte propose également de renvoyer en Corée du Nord tous les expatriés du pays mais également un gel des avoirs du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un. 

Les autres sanctions étaient les suivantes: Interdiction d'importe du textile nord-coréen et inspection des navires du pays par la force si ils sont suspectés de violer ces résolutions.

Ayant néanmoins besoin du soutien de la Russie et de la Chine, la Maison Blanche a dû modérer son projet de texte. 

L'embargo sur le gaz a néanmoins été gardé ainsi que l'interdiction concernant le textile. 

L'embargo sur le pétrole devrait réduire de 10% l'exportation de produits pétroliers vers la Corée du Nord. De plus, les 93 000 nord-coréens vivant et travaillant à l'étranger se verront refuser des nouveaux permis de travail. Cela représente un immense manque à gagner pour le régime. 

La Russie et la Chine ont refusé la proposition de geler les avoirs de Kim Jong Un. Elle a donc été retirée du texte.

Certains experts jugent néanmoins ce texte insuffisant. Ils avancent le fait que les précédentes sanctions n'avaient pas empêché le régime nord-coréen de procéder à des essais nucléaires et balistiques.

La Corée du Nord juge "scélérates" les sanctions du Conseil de l'ONU.

"Les mesures à venir de la RPDC (République populaire démocratique de Corée, appellation officielle de la Corée du Nord) infligeront aux États-Unis la plus grande douleur qu'ils n'aient jamais connue de leur histoire" a déclaré l'ambassadeur nord-coréen Tae Song Han à la conférence du désarmement à Genève. 

Partager sur Facebook
1,300 1.3k Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Flickr