Nouvelles : La version de la policière blanche qui a tué un homme noir dans son appartement contredite par les voisins.

La version de la policière blanche qui a tué un homme noir dans son appartement contredite par les voisins.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

Les voisins d'un homme noir qui a été tuée jeudi dernier par une policière blanche de Dallas contredisent la version de la suspecte. Alors que celle-ci affirme que la porte de l'appartement dans lequel la fusillade mortelle s'est produite était entrouverte, les voisins prétendent le contraire.

Aux dires des voisins, ceux-ci auraient entendu la voix d'une femme qui disait: "Laisse-moi entrer, laisse-moi entrer", et ce, quelques secondes seulement avant qu'un coup de feu ne retentisse. C'est à ce moment qu'Amber Guyger aurait tiré sur Botham Jean en pleine poitrine, ce qui a causé son décès.

Des voisins racontent aussi avoir entendu la voix d'un homme (probablement la victime) qui aurait lancé peu après le coup de feu: "Oh mon dieu. Pourquoi as-tu fait ça?"

L'avocat de la famille de la victime, Lee Merritt, explique que des témoins lui ont fait part qu'ils étaient convaincus que ces mots étaient les dernières paroles de Botham Jean.

Allison, la mère de la victime, croit que l'histoire entourant la mort de son fils est beaucoup plus complexe qu'on ne veut bien le laisser croire: "Je ne suis pas satisfaite, car je crois que nous n'avons pas toutes les réponses."

Selon la version de la policière, celle-ci prétend s'être trompée d'appartement et ainsi, avoir pensé qu'une personne s'était introduite dans son appartement, car la porte de l'appartement qu'elle croyait être le sien était demeurée entrouverte.

Des images filmées par une caméra de surveillance montrent que la policière est complètement sous le choc suite à la fusillade et qu'elle tente de faire un appel sur son téléphone tout en tremblant. Puis, on voit des secouristes qui sortent la victime de l'appartement.

Voici justement une vidéo montrant le couloir où la scène s'est produite:

Selon ce qu'affirme la policière, celle-ci n'avait jamais rencontré la victime avant le troublant incident de jeudi dernier.

La femme continue d'insister sur le fait qu'elle croyait qu'il s'agissait de son appartement et comme la porte était entrouverte, elle croyait qu'un intrus s'était faufilé à l'intérieur.

Selon la policière, ce n'est qu'après avoir fait feu sur l'homme qu'elle a soudainement réalisé qu'elle n'était pas dans son appartement.

La policière a été arrêtée en lien avec la fusillade trois jours après l'incident et elle a été libérée en échange d'une caution de 300 000 dollars.

Ce sera maintenant au tour du jury de déterminer quelles accusations devront être portées contre la policière.

La décision risque d'être difficile à prendre étant donné qu'il s'agit là d'un dossier extrêmement délicat.

Enfin, selon ce qu'affirme le DailyMail, la policière était déménagé dans son nouvel appartement un mois auparavant.

Source: Dailymail · Crédit Photo: Courtoisie