Nouvelles : Le directeur oblige cette adolescente à s'agenouiller devant lui pour faire ça!

Le directeur oblige cette adolescente à s'agenouiller devant lui pour faire ça!

Voyons donc!?

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
42 42 Partages

À 17 ans, une élève dit qu'elle a été forcée de s'agenouiller devant le directeur afin qu’il puisse mesurer sa robe que l’école jugeait trop courte pour être portée en classe.

Amanda Durbin, une jeune fille qui fréquente l’école Edmonson county dans le Kentucky, a dit BuzzFeed News que l'administration de son école applique sévèrement le code vestimentaire depuis la semaine dernière.

Elle a dit que le code exige que les filles ne portent pas des leggings, que des pantalons, et que les jupes ne peuvent pas être plus de six pouces au-dessus du genou.

Après que les enseignants eurent commencé à sévir, de nombreuses filles ont été envoyées au bureau pour des infractions au code vestimentaire impliquant des leggings, des règlements qu’Amanda dit trouver injustes.

Elle et d'autres filles ont donc décidé de protester en portant des tenues qui inclus des leggings, afin de montrer à leurs enseignants qu’on peut porter des leggings avec une robe et respecter le code.

«C’était une sorte de protestation, mais c’était une protestation mature et réfléchie», dit-elle.

Le vendredi, Amanda a choisi de porter une robe pull avec des leggings, qu’elle a mesuré comme étant 5 pouces au-dessus de son genou. Elle l'a fait le matin, mais au cours de sa troisième classe, elle a été envoyée au bureau parce que son professeur a dit que sa jupe était trop courte.

L'adolescente a été sommée de se mettre à genoux sur le terrain pour mesurer la distance entre sa robe au sol afin de vérifier si elle violait le code vestimentaire. Amanda affirme qu'elle se sentait mal à l'aise à genoux et qu’elle a demandé si ses parents ne pouvaient être présents.

L'administration de l'école a accepté, mais il a fallu deux heures pour que ses parents puissent se rendre à l'école. Amanda dit qu'elle devait rester assis et attendre dans le bureau, manquant la plupart de sa journée d'école.

«Ils ne m’ont donné aucune autre option, dit-elle. Je devais rester là.»

Quand ses parents sont arrivés, le directeur Tommy Hodges a d’abord dit qu'il «ne voyait rien de mal avec sa tenue». Cependant, il a dit qu'il avait encore besoin de vérifier.

Amanda dit qu'elle se sentait «embarrassée» et «humiliée» de devoir s'agenouiller sur le sol, en particulier avec sa mère et son père forcés d’être là.

«Je n'ai pas vraiment apprécié d'avoir à me mettre sur mes genoux, surtout pendant que j'y étais dans une robe», dit-elle.

Elle affirme que la première fois que Hodges a pris la mesure, elle était dans le code vestimentaire, avec 5 pouces seulement au-dessus des genoux. Toutefois, elle a dit que Hodges l’a ensuite fait circuler à travers la pièce avec les bras dans les airs ou en pliant les genoux vers le bas, pour vérifier si sa robe allait remonter.

Elle explique que sa robe était alors 8 pouces au-dessus du genou, et elle a dû rentrer chez elle parce qu'elle était «techniquement» hors du code vestimentaire. Elle a dit être retournée à l'école peu de temps après la journée pour assister à un match de basket.

«Il m’a fait sentir gênée et très insécurisée», dit-elle de l'expérience.

Hodges n'a pas retourné une demande de commentaire de BuzzFeed News, mais a dit à la station de nouvelles locales WBKO que tout le monde est au courant de la tenue vestimentaire requise et que de nombreux garçons ont également été cités pour des jeans déchirés.

«Si l'écart entre le plancher et le vêtement est plus de six pouces il est hors du code vestimentaire», a-t-il dit à la station, ajoutant que les parents signent l’approbation du code vestimentaire au début de l'année scolaire.

Le système d'administration qui supervise l'école a déclaré à WBKO qu’ils sont ouverts pour discuter des changements au code vestimentaire, tant qu’il s’agit d’une discussion respectueuse et cordiale.

Amanda dit qu'elle a reçu le soutien de ses camarades de classe pour parler, et qu’elle est fier d'elle-même pour avoir pris position.

«Je l’ai fait en espérant que d'autres filles se rendront compte que vous n'êtes pas un objet», dit-elle.

Voici une photo des vêtements qu'elle portait:  

Partager sur Facebook
42 42 Partages

Source: buzzfeed.com/stephaniemcneal/a-17-year-old-was-forced-to-get-on-her-knees-in-school-over