Nouvelles : Le jeune homme de l'affaire Théo a été arrêté «escroquerie en bande organisée»

Le jeune homme de l'affaire Théo a été arrêté «escroquerie en bande organisée»

Il aurait été par ses amis et sa famille.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
245 245 Partages

C'est le genre d'histoire qu'on déteste voir parce que cela donne une mauvaise image des jeunes et de la banlieue : le jeune homme qui était au centre de l'affaire Théo a été arrêté pour escroquerie en bande organisée. 

C'est le quotidien Le Parisien qui rapporte cette nouvelle complètement incroyable qui va faire une grande polémique en France, le jeune homme qui était au centre de l'affaire Théo a été arrêté pour escroquerie en bande organisée. Wikipédia rappelle que "l'affaire Théo a eu lieu le jeudi 2 février 2017 à 16h53 lorsque quatre policiers contrôlent un groupe de jeunes gens. Théo Luhaka est maîtrisé par trois policiers et un quatrième tient le groupe à distance à l'aide de gaz lacrymogènes. À la suite de cette interpellation, Luhaka souffre d'une plaie longitudinale de 10 cm du canal anal et d'une section du muscle sphinctérien, causés par l'insertion d'un bâton téléscopique entraînant une incapacité temporaire de travail de 60 jours. Il dit également avoir été l'objet d'insultes racistes et de nouveaux coups dans la voiture de police, et affirme avoir été pris en photo en position humiliante par les policiers via l'application Snapchat".

Aujourd'hui c'est pour une autre histoire que Théo est passé devant un tribunal. En effet, il est accusé "d'escroquerie en bande organisée, blanchiment, faux et usage de faux et travail dissimulé au préjudice d'un organisme chargé d'une mission de service publique" explique Le Parisien. En effet, selon le quotidien, le jeune homme serait accusé de détournement d'aides publiques concernant des centaines de milliers d'euros.

Mais qu'est ce que lui reproche la justice exactement ? Le Parisien indique que Théo est soupçonné avec son entourage d'avoir détourné des centaines de milliers d'euros dans le cadre du programme gouvernemental "emplois d'avenir" grâce à des entreprises et des associations fictives. En effet, une en particulier aurait embauché 42 personnes qui entre 2014 et 2016 aurait touché 643 000 euros dont 170 000 aurait été transféré sur les comptes bancaires de la famille de Théo. Ce dernier aurait quant à lui touché 52 000 euros explique Le Parisien. Ajouté à cela les charges sociales et les impôts n'auraient pas été payés, ce qui représente près de 370 000 euros. 

L'avocat de Théo insiste pour dire qu'il s''agit de fausses accusations et que Théo et sa famille n'y sont pour rien et que ces accusations sont faites pour ternir son image raconte Le Parisien. L'avocat a également expliqué au quotidien qu'une partie de la société souhaiterait entacher son image de symbole des violences policières.

Partager sur Facebook
245 245 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Capture d'écran vidéo Youtube