Nouvelles : Le jour, ils sont deux garçons bien normaux. Mais quand la nuit tombe? Ce qui se produit est épouvantable.

Le jour, ils sont deux garçons bien normaux. Mais quand la nuit tombe? Ce qui se produit est épouvantable.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
437 437 Partages

Deux frères pakistanais, Abdul Rasheed Ahmed, 9 ans, et Shoaib, 13 ans, souffrent d’une maladie rare et pour le moins mystérieuse. Le jour, ces deux enfants sont très actifs…

Mais dès que le soleil se couche, ils se retrouvent dans un état végétatif, paralysés et incapables de parler.

Leur père dit qu’ils sont des enfants solaires, comme s’ils tiraient leur énergie du soleil. Toutefois, cette idée a été mis de côté car les garçons peuvent se trouver dans une pièce sombre au cours de la journée et n’en sont pas affectés, tout comme pendant une tempête.

Un professeur de médecine à l’Institut des sciences médicales du Pakistan, le Dr Jave Akram, explique : « Nous prenons ce cas comme un défi et nos médecins font des tests médicaux afin de déterminer pourquoi les enfants sont actifs pendant le jour, mais ne peuvent ni ouvrir les yeux, parler ou manger suite au coucher du soleil.»

Une situation qui désespère leur père, Mohammad Hashim, car si les médecins n’arrivent pas à comprendre ce qui se passe, de quoi pourrait-il bien s’agir ? Pour lui, il s’agit de sorcellerie, et il consulte des guérisseurs, tout en espérant que la maladie puisse aussi être endiguée grâce à la spiritualité et la religion.

Mais rien ne fonctionne et personne n’arrive à aider ces deux enfants à avoir une vie normale.

Après plus de 300 tests médicaux, les médecins pensent que le problème est d’ordre génétique, en effet, les parents des garçons sont cousins et deux de leurs six enfants sont décédés à un âge précoce, mais leur fille n’est pas touchée par cette condition.

Aucun remède n’existe pour cette maladie et les médecins s’évertuent à tenter de trouver et décrire cette maladie. Les médecins ont aussi conseillé aux parents de ne pas avoir d’autres enfants sans effectuer d’examens prénataux afin de s’assurer que le fœtus n’en est pas atteint. Abdul et Shoaib commencent toutefois à voir une certaine amélioration avec le traitement médical qu’ils reçoivent.

Grâce à leur médication, ils demeurent actifs jusqu’à 22h et leur père pense qu’ils vont récupérer complètement si l’amélioration continue.

Malgré tout, les enfants sont joviaux et énergiques. Ils sont ravis de la nourriture qu’ils reçoivent lors de leurs séjours à l’hôpital, mais aussi de l’attention des médecins et média, sans oublier la salle de bain privée du centre hospitalier. Ils sont confiants aussi quant à leur avenir, Shoaib désirant devenir enseignant et Abdul espérant devenir chercheur.

Voici maintenant un reportage en anglais sur cette histoire plutôt troublante: 

Partager sur Facebook
437 437 Partages

Source: No Lo Creo · Crédit Photo: Capture d'écran YouTube