Nouvelles : Le Québec va éviter le pire en octobre, mais il y a quand même une mauvaise nouvelle.

Le Québec va éviter le pire en octobre, mais il y a quand même une mauvaise nouvelle.

On va éviter le pire!

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
46 46 Partages

L'Alberta et la Saskatchewan seront la cible d'une masse d'air froid en octobre, mais bien que cette masse s'approchera dangereusement du Québec, la province devrait heureusement éviter le pire. Il faudra toutefois s'accommoder de températures légèrement sous les normales de saison.

Le mois d'octobre débutera donc sous le coup de la fraîcheur en ce qui concerne l'Alberta et la Saskatchewan qui devra subir une concentration d’air plus froid (de 10 ˚C à 15 ˚C sous les normales), et ce, pendant toute la durée de la première semaine du mois.

Le chef météorologue à MétéoMédia, André Monette, explique: "Le Québec aura des impacts moins importants en raison de la vigueur de l’air doux en provenance de la côte est des États-Unis."

Crédit photo: Capture d'écran MeteoMedia

Pour illustrer le phénomène, les spécialistes de la météorologie indiquent que l'air chaud en provenance des États-Unis agira en quelque sorte comme un bouclier qui protégera en partie la province de la masse d'air froid. Toutefois, on signale ici qu'il protégera la province "en partie", car la température au Québec sera près ou légèrement sous les normales de saison.

C'est quand même une bonne nouvelle de savoir que nous éviterons cette masse d'air froid qui aurait gâché la température automnale, mais il y a une mauvaise nouvelle et c'est que cette opposition entre deux masses d'air chaud et d'air froid est propice à des systèmes dépressionnaires (pluie, tempête automnale, orages). En d'autres mots, il ne fera peut-être pas trop froid, mais il risque aussi de ne pas faire très beau.

Crédit photo: Capture d'écran MeteoMedia

En ce qui concerne la deuxième semaine d'octobre, les nouvelles ne sont pas vraiment plus intéressantes. En effet, en raison de la masse d'air chaud en provenance des États-Unis qui aura toujours un effet sur le Québec, on évitera encore les froids intenses, mais le mauvais temps sera aussi de la partie et ainsi, les belles journées ensoleillées pourraient se faire très rares.

Crédit photo: Capture d'écran MeteoMedia

André Monette explique: "On devrait ressentir quelques poussées de douceur, mais elles seront accompagnées de pluie, de vent et de nuages la plupart du temps."

Il y a toutefois un espoir à travers tous ces nuages et il s'agit de l'été des Indiens. En effet, il n'est pas exclu que celui-ci pourrait survenir à cette période de l'année et cette période de beau temps survient généralement "après le premier gel d'automne (ce qui a été le cas dans plusieurs villes du Québec, sauf dans l’extrême sud), en octobre et en novembre", selon MétéoMédia.

Croisons-nous donc les doigts!

Partager sur Facebook
46 46 Partages

Source: MeteoMedia · Crédit Photo: Courtoisie