Nouvelles : Les automobilistes qui refusent la priorité aux piétons seront désormais punis plus gravement

Les automobilistes qui refusent la priorité aux piétons seront désormais punis plus gravement

Il faut mieux être au courant de cette modification du code de la route.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,389 1.4k Partages

C'est une annonce qui va faire rager les automobilistes de la France entière. Désormais tous les automobilistes qu'ils ne laisseront pas la priorité à un piéton pourront perdre six points sur leur permis de conduire.

C'est le quotidien Le Parisien qui rapporte cette nouvelle qui ne va pas faire que des heureux. Ainsi, tous les automobilistes qu'ils ne laisseront pas la priorité à un piéton pourront perdre six points sur leur permis de conduire. Auparavant pour des situations similaires, les automobilistes perdaient 4 points. La loi devient donc beaucoup plus sévère avec les automobilistes et cela ne va pas manquer de les faire réagir.

Hormis, ce durcissement de la loi envers la priorité aux piétons, une autre mesure a été prise concernant l'usage d'éthylotests antidémarrage qui devrait être de plus en plus fréquent raconte Le Parisien. En effet, ils ont fait leur preuve au cours des dernières années et leur usage va être fortement encouragé. Ces deux nouvelles mesures font partie du plan du Premier ministre pour diminuer les accidents de la route et donc les morts. Elles font parties d'un plan global incluant la fameuse limitation de vitesse à 80 km/h qui a fait polémique tout l'été.

Toutes ces mesures sont prises pour diminuer le nombre de morts sur les routes indique Le Parisien. D'ailleurs Wikipédia explique que "devant l'augmentation de la mortalité routière depuis 2014, après douze années de baisse continue, le président de la République Emmanuel Macron demande lors de son discours prononcé le 5 septembre 2017 devant les préfets l'élaboration d'un nouveau plan de lutte contre l'insécurité routière". 

Toujours selon Wikipédia, "ce plan est présenté lors du Comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018. Il comprend trois axes : l'engagement de chaque citoyen en faveur de la sécurité routière, la protection de l'ensemble des usagers de la route et l'anticipation pour mettre les nouvelles technologies au service de la sécurité routière. Ce plan  se décline en 18 mesures dont la baisse de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur, une plus grande sévérité pour les conduites addictives et l'usage des téléphones mobiles en conduisant, et une protection accrue des piétons".

Partager sur Facebook
1,389 1.4k Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Adobe Stock