Nouvelles : Les docteurs lui suggèrent de tuer son bébé sinon c'est elle qui meurt. Ce qu'ils découvrent dans son ventre est alarmant...

Les docteurs lui suggèrent de tuer son bébé sinon c'est elle qui meurt. Ce qu'ils découvrent dans son ventre est alarmant...

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3 3 Partages

Si Katie Hanson n'était pas tombée enceinte à 23 ans de son bébé Willow, elle serait peut-être morte aujourd'hui.

D'ailleurs, c'est pour cette raison que Katie a refusé d'entendre les conseils des médecins qui l'invitaient à avorter de son enfant. Katie devait déjà sa survie à cet enfant, et ce, avant même qu'il naisse!

En effet, c'est lors d'un examen de suivi de grossesse bien banal que les médecins ont découvert que Katie souffrait d'un cancer de l'utérus. Comme Katie aurait besoin de traitements de chimiothérapie, les médecins ont donc conseillé à la jeune femme d'avorter, mais celle-ci a refusé, car sans l'existence de ce bébé, elle n'aurait jamais su qu'elle était malade.

Évidemment, dès que Katie a donné naissance à Willow, on l'a aussitôt opérée et on lui aura donc retirée 8 cm du col de son utérus. Au grand soulagement de ses proches, Katie a ensuite appris qu'elle avait remporté son combat contre la maladie. Mais un autre combat attendait la nouvelle maman. 

Voilà que 3 mois après la naissance de Willow, sa maman découvre que la petite fille a de la difficulté à respirer et à manger. Sans hésiter, Katie lui fait subir des tests et elle découvre alors que Willow souffre de la maladie des cellules à inclusion.

Il s'agit d'une maladie extrêmement rare qui affecte le cœur, les systèmes digestifs et respiratoires ainsi que les articulations. Seulement 72 cas ont été rapportés et malheureusement, leur espérance de vie va rarement au-delà de 3 ans.

Willow a maintenant 22 mois et malgré son état de santé, elle mord chaque jour dans la vie.

On avait averti Katie que Willow ne parlerait jamais et pourtant, elle arrive maintenant à prononcer "maman".

Enfin, voici les mots très touchants de Katie à propos de sa fille unique en son genre: "Willow a été ma bonne étoile. Si je n’avais pas été enceinte, je n’aurais jamais appris à temps que j’avais un cancer de l’utérus. Notre priorité, maintenant, est de la rendre la plus heureuse et de lui faciliter la vie, et malgré tous les problèmes qu’elle doit affronter, elle est très heureuse."

Souhaitons à Katie que Willow vive encore longtemps afin que la maman et sa fille puissent continuer à partager de bons moments ensemble.

Partager sur Facebook
3 3 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Facebook