Nouvelles : Les femmes s'enfilent ce truc dans le vagin pour se protéger du viol. Les violeurs ont envie de mourir!

Les femmes s'enfilent ce truc dans le vagin pour se protéger du viol. Les violeurs ont envie de mourir!

Un dispositif ingénieux!

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,847 2.8k Partages

Tous les jours dans le monde, de trop nombreuses femmes sont victimes de crimes sexuels dont elles auront à faire face aux répercussions toute leur vie. En Afrique du Sud, 52 000 agressions sexuelles sont enregistrées chaque année, en moyenne. Il y a encore plus d’agressions qui passent sous silence. Toutefois, ces chiffres ont inspiré une invention particulière.

Sonette Ehlers, un médecin sud-africain, a mis au point le Rape-Axe. Selon elle, ce préservatif féminin peut être utile dans la lutte contre le viol. En fait, il s’agit d’un réel dispositif anti-viol, doté de barbes en plastique à l’intérieur, qui pénètrent le pénis. La douleur est telle que le violeur ne peut continuer et sa victime peut alors s’échapper.

Les crochets ne peuvent être retirés que par la chirurgie, ce qui signifie que l’assaillant peut être remis à la police depuis l’hôpital. De plus, le dispositif fait ce que tout préservatif fait : protection contre les MST et contraception. Les femmes peuvent le porter pendant 24 heures, et il s’insère comme un tampon. Elles remarquent à peine sa présence.

Toutefois, on craint que les violeurs ne soient que plus agressifs envers leurs victimes avec ce dispositif. Il ne protège que d’un viol vaginal. Or, le fait que les délinquants supposent que les femmes en portent un pourrait bien les décourager de passer à l’action.

Ce dispositif est toujours en développement car leur financement ne permet pas encore la production de masse. Avec de nombreux avantages et inconvénients, Rape-Axe peut permettre quand même aux femmes de se sentir davantage en sécurité. 

Partager sur Facebook
2,847 2.8k Partages

Source: Gut fuer dich · Crédit Photo: Gut fuer dich