Nouvelles : Les nouvelles règles hypothécaires sont entrées en vigueur aujourd'hui.

Les nouvelles règles hypothécaires sont entrées en vigueur aujourd'hui.

Des règles qui pourraient changer beaucoup de vies...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
59 59 Partages

Cela fait huit ans que le gouvernement fédéral tente de calmer le marché de l’immobilier et le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, aurait peut-être trouvé une façon de le faire grâce à un resserrement des règles de financement.

L’amortissement des hypothèques assurées a déjà été progressivement diminué de 40 à 25 ans, tout comme la portion de l’équité d’un immeuble sur laquelle un propriétaire peut garantir un emprunt.

Dès la semaine prochaine, tous les acheteurs ne pouvant verser une mise de fonds de 20% verront leur financement maximal significativement charcuté. Autrement dit, oubliez la possibilité d’emprunter 250 000$, car sans mise de fonds nécessaire, vous ne saurez obtenir au-delà de 200 000$.

De plus, pour que l’acheteur se qualifie pour une hypothèque assurée auprès de la SCHL, de Genworth ou Canada Garanty, ses obligations financières (sous-entendu électricité, chauffage, taxes et autres dettes) ne doivent pas dépasser 44% de son revenu. Les acheteurs se tournant vers une hypothèque assurée seront qualifiés à un taux minimal d’intérêts de 4,64%, peu importe la durée du prêt ou que le taux soit fixe ou variable.

Il va sans dire que ces mesures ont un fort impact, surtout pour les premiers acheteurs qui risquent de devoir se contenter d’un jumelé ou un condo s’ils se qualifiaient pour une maison. Ou devoir rester en appartement s’ils pouvaient à peine se permettre un condo.

C’est un véritable remue-ménage chez les courtiers hypothécaires depuis une semaine, car de nombreux courtiers s’inquiètent et des clients doivent modifier leurs plans ou tout simplement y renoncer.

« Regarde, c’est simple, la majorité des gens qui viennent d’acheter une première maison ne se qualifieraient plus pour la maison qu’ils habitent, » dit Hugo Leroux, président d’Hypotheca.

20 à 25% des clients de Multi-Prêts à la recherche d’une maison pourraient être touchés, selon Denis Doucet, porte-parole.

Mais c’est surtout Toronto et Vancouver qui préoccupent le gouvernement fédéral, car sur ces deux marchés, les prix ont grimpé en flèche et les hypothèques plus risquées, et en grande partie par Ottawa, par le biais de la SHCL.

On peut donc s’attendre à une baisse d’activité sur le marché de l’immobilier.

Partager sur Facebook
59 59 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: iStock