Nouvelles : Les scientifiques font une incroyable découverte dans le coeur de l'Amazone!

Les scientifiques font une incroyable découverte dans le coeur de l'Amazone!

Une découverte hors du commun!

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
229 229 Partages

Les récifs de corail ont une bien mauvaise année et risquent l’extinction, mais ce n’est pas le moment de perdre espoir. Un large récif a été découvert dans un endroit improbable, et il survit plus que bien.

Les coraux ne prospèrent qu’en eaux salées, alors les embouchures de rivières créent des trous dans les récifs, parfois le seul endroit où les bateaux peuvent naviguer. En plus, elles déversent des eaux boueuses qui bloquent les rayons du soleil, nécessaires à la majeure partie des espèces de coraux. Alors, l’embouchure de l’Amazone est probablement le dernier endroit où on pourrait dénicher un récif.

Des chercheurs brésiliens en ont trouvé un là-bas tout de même. Apparemment, il s’étend sur plus de 960 kilomètres, et se trouve entre 30 et 120 mètres de profondeur.

L’Amazone déverse tellement à son embouchure, que l’eau douce s’étend bien loin de la rive. Plus profondément, toutefois, les courants continuent de garder l’eau suffisamment salée pour permettre la formation de carbonate de calcium nécessaire au corps des récifs coralliens.

Si ce n’était pas de l’eau douce, l’embouchure du fleuve serait un endroit idéal pour les coraux, malgré le fait que les eaux boueuses interfèrent sur leur croissance de nombreux mois par année, les eaux plus claires d’août à janvier leur sont tout à fait bénéfiques.

Des poissons habitués des récifs ont été observés dans la région dans les années 1977, mais ce n’est que l’année dernière que l’existence d’un récif y a été découverte. Apparemment, il ferait environ 9 500 kilomètres carrés.

Bien que le récif amazonien soit moins diversifié que d’autres récifs tropicaux, il semblerait qu’on y ait trouvé 73 espèces de poissons et 40 de coraux, quelques-unes étant précédemment inconnues en eaux brésiliennes. Au travers des nombreux spécimens d’éponges de mer, 29 demeurent encore à identifier et pourraient être de nouvelles espèces.

Les récifs sont sensibles aux variations dans les océans, que ce soit la chimie océanique ou les écarts de température, mais selon la structure, il semblerait que les récifs s’adaptent, pouvant peut-être s’appliquer à d’autres récifs.

Malheureusement, l’exploitation pétrolière a commencé dans les environs et aussi résilients soient-ils, ces récifs ne sauraient survivre à un grand déversement. 

Partager sur Facebook
229 229 Partages

Source: iflscience.com/plants-and-animals/astonishing-coral-reef-found-amazons-mouth ​ · Crédit Photo: iStock