Nouvelles : Lowe’s et RONA s'apprêtent à fermer une trentaine de magasins

Lowe’s et RONA s'apprêtent à fermer une trentaine de magasins

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Lowe’s et RONA annonceront mercredi matin la fermeture d'une trentaine de magasins ainsi que l'abolition de 160 postes alors que le temps des Fêtes approche.

La triste nouvelle a été rapportée par TVA Nouvelles qui, selon une source anonyme, affirme que ces nouvelles compressions devraient toucher l'ensemble des départements.

Bien qu'on ne sache pas pour le moment quels seront les établissements touchés par ces compressions, des sources ont indiqué que le siège social de Boucherville en serait affecté, tandis que des employés de la région de Toronto devraient aussi faire partie des victimes.

Ces nouvelles coupures s'ajouteront donc aux 60 postes en comptabilité qui avaient été supprimés le mois dernier au siège social situé à Boucherville.

Les magasins qui seront fermés devraient être situés un peu partout au pays et tout ce que l'on sait pour le moment, c'est que la chaîne devrait sélectionner ses établissements qui sont jugés comme étant "peu profitables".

Du côté de Lowe's, le géant américain en quincaillerie a fait savoir qu'il souhaitait réduire ses frais d'exploitation et augmenter ses marges de profits en procédant à des vagues de compressions.

Selon la chaîne de quincailleries, l'achat de RONA n'aurait pas donné les résultats souhaités et comme les ventes ne sont pas à la hauteur des attentes, Lowe's doit maintenant réagir en fonction de cette situation. En 2016, lors de l'achat de RONA, Lowe's avait payé une somme de 3,2 milliards.

De nombreuses sources auraient indiqué à TVA Nouvelles que Lowe's devait composer avec un problème de taille, soit des surplus d’inventaires de 200 millions $ au Canada.

En plus de devoir procéder à des vagues de compressions, Lowe's devra probablement tenter de liquider ses surplus d'inventaires, ce qui signifie une fois de plus une perte considérable de profits.

Rappelons que lors de l'acquisition de RONA, le géant américain avait dû prendre des "engagements fermes", valides pour cinq ans, avec le gouvernement fédéral, afin de maintenir les activités de l'entreprise au pays.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles
Crédit Photo: Capture d'écran