Nouvelles : Son bébé meurt car elle n'avait pas le droit à la RAMQ

Son bébé meurt car elle n'avait pas le droit à la RAMQ

Quelle tragique histoire

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
945 945 Partages

Être enceinte et voyager est une décision difficile à prendre parfois. Mais à destination du Québec, on se dirait que tout ira bien n’est-ce pas ? Eh bien, cette femme haïtienne a vécu le pire cauchemar possible en sol québécois !

Le «Journal de Québec» nous apprend qu’une femme originaire d’Haïti a donné naissance chez une amie qu’elle visitait à Saint-George-de-Beauce et que malheureusement, son pauvre bébé n’a pas survécu. La future mère, qui devait rester deux semaines en sol québécois, était pourtant suivie par une omnipraticienne et pensait accoucher autour du 16 décembre 2015 à la Maison des naissances de l’Estrie avec l’assistance d’une sage-femme. Mais la nature avait d’autres plans…

Prise de contractions et n’étant pas admissible à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), elle a refusé de se rendre à l’hôpital, se sachant incapable de payer pour les soins dont elle avait besoin.

«C’est quelques milliers de dollars, un accouchement. Le moins cher que j’ai vu était de 4800 $... Et, on a des cas qui sont plus pathétiques lorsqu’il y a des complications», explique au «JdeQ» Sonia Tennina, conseillère pour Option grossesse à Sainte-Foy, ajoutant que les nuits à l’hôpital sont très coûteuses.

C’est le 8 décembre que tout a basculé. En plein accouchement de fortune chez l’amie beauceronne, la tête du bébé est demeurée prise dans la cavité vaginale, la vulve de la femme haïtienne, avec «une descente anormale du cordon ombilical». Le bébé n’avait aucun pouls et a finalement été déclaré mort-né.

«Selon le rapport de police, la mère et un témoin ont affirmé qu’environ dix à quinze minutes avant l’arrivée du médecin, la mère a perdu ses eaux et une partie du cordon ombilical est alors sorti», relate le rapport cité par le quotidien de la capitale nationale.

Chose troublante, la voyageuse avait reçu son suivi de grossesse la veille avec le même médecin qui a été appelé et est intervenu d’urgence. Durant l’examen, la mère a subi de petites contractions, mais ce même médecin lui a indiqué qu’elles étaient vraisemblablement «fausses» et ne nécessitaient aucune préoccupation.

Les contractions n’ont pas cessé et ont même augmenté durant la soirée et la nuit qui ont suivi. Informé de la situation qui semblait hautement problématique, le médecin qui la suivait a encore cru qu’il s’agissait de fausses contractions. Le bébé est finalement décédé trois heures plus tard.

Curieusement, la coroner Francine Baillargeon a conclu au terme de son enquête qu’il s’agissait d’un accident périnatal et non d’une erreur médicale. Une décision qu’on imagine terriblement difficile à accepter pour la mère qui a perdu son enfant dans un pays comme le Canada réputé à la fine pointe de la technologie médicale.

Partager sur Facebook
945 945 Partages

Source: journaldequebec.com/2016/05/27/haitienne-en-visite-au-quebec-elle-accouche-a-la-maison-et-son-bebe-meurt · Crédit Photo: MTLFireDude / commons.wikimedia.org/wiki/File:MontrealAmbulance.PNG#/media/File:MontrealAmbulance.PNG