Nouvelles : Son chat lui donne une maladie rare et le laisse avec d'énormes boutons sur le visage

Son chat lui donne une maladie rare et le laisse avec d'énormes boutons sur le visage

Il pourrait en mourir.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
119 119 Partages

C'est une histoire horrible qui vient d'arriver à cet homme américain qui n'a rien demandé: son chat lui a donné une maladie très rare et le laisse avec d'énormes boutons sur le visage.

C'est le média britannique le Mirror qui rapporte cette nouvelle qui fait froid dans le dos. Un homme a attrapé une maladie très rare par son chat et cela lui a donné d'énormes boutons qui n'ont pas l'air de vouloir partir. On préfère vous prévenir à l'avance les images sont vraiment répugnantes et on pourra comprendre si vous êtes dégoûtés à la vue de celles-ci. On doit vous avouer que nous aussi on a un peu de mal à garder notre calme.

Le Mirror raconte que l'homme de 68 ans, originaire du Missouri aux États-Unis, aurait attrapé une maladie rare de son chat malade et qui est décédé il y a peu d'une leucémie. Comme vous le pouvez voir sur les images, cela lui a laissé d'énormes boutons qu'on pourrait également qualifier de furoncles. Il a bien sûr consulté un médecin pour comprendre ce qu'il s'était passé et apparemment il serait vraiment victime d'une maladie d'une grande rareté.

D'après les informations récoltées par le Mirror, l'homme souffre d'une "tularémie glandulaire", une maladie donc très rare causée par une bactérie nommée "francisella tularensis". Le plus grave dans tout ça c'est que cette maladie peut découler sur une pneumonie mortelle et ça c'est vraiment très dangereux surtout chez un homme qui approche les 70 ans qui est plus vulnérable qu'une personne moins âgée. Les médecins sont presque certains à 100% que cette maladie lui a été donné par son chat.

Wikipédia explique que "la tularémie est une maladie infectieuse provoquée par francisella tularensis, une petite bactérie qui a la propriété de traverser la peau saine. La transmission à l'homme se fait par l'intermédiaire d'un lièvre dans la grande majorité des cas mais peut être transmise par un autre animal à l'occasion, principalement par contact direct. Le traitement est variable selon la gravité clinique et repose sur une antibiothérapie".

Vous l'avez bien compris il s'agit d'une maladie très rare et très grave et on espère qu'une solution sera trouvée pour cet homme du Missouri qui on en est certain ne veut pas mourir ainsi.

Partager sur Facebook
119 119 Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: The New England Journal of Medecine/Adobe Stock