Nouvelles : Un étudiant de 14 ans victime d'harcèlement se suicide dans son école

Un étudiant de 14 ans victime d'harcèlement se suicide dans son école

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,450 1.5k Partages

Bradley John, 14 ans, a été retrouvé pendu dans les toilettes de son école par sa soeur Danielle. Le père, Byron, réclame maintenant la démission du directeur de l'école, la St John Lloyd Roman Catholic School, au pays de Galles du Sud. 

Selon le père de famille de 53 ans, le directeur d'école n'a jamais agi contre les intimidateurs de son fils. Bradley était « disparu » depuis plus d'une heure avant que l'alarme soit déclenchée par l'école. Les enseignants n'ont jamais voulu forcer la porte de la toilette où se trouvait Bradley, forçant Danielle, la soeur de l'adolescent, à le faire et à découvrir son frère, ce qui rend le tout encore plus horrible. 

« Je suis déçu par la façon dont l'école a géré les choses, avant la mort de Bradley, mais aussi après », a dénoncé Byron. « Ils n'ont jamais pu respecter leur politique anti intimidation. Ils n'ont jamais réussi à adresser nos inquiétudes et celles des professionnels de la santé qui le suivaient pour aider mon fils. Je demande donc le congédiement ou la démission du directeur d'école et des enseignants qui n'ont pas agi. »

Bradley était suivi pour un déficit de l'attention et d'hyperactivité depuis des mois. 

Danielle n'aurait reçu aucun soutien de l'école après avoir retrouvé son frère pendu, d'après Byron. 

« C'était le 13e anniversaire de naissance de Danielle mercredi », s'est désolé le père de famille. « Exactement une semaine après la mort de Bradley. »

« J'ai tenté de garder les choses normales pour son anniversaire, mais j'ai échoué lamentablement », a-t-il ajouté. 

« Maintenant, sa fête sera toujours une semaine après avoir perdu son grand frère d'une manière si terrible. » 

Des parents vont organiser une manifestation pacifique pour protester contre ce qui a mené à ce drame. 

Une enquête a été ouverte et le conseil des services à l'enfance refuse d'affirmer ou de déclarer quoi que ce soit tant que l'enquête ne sera pas terminée. 

C'est une terrible tragédie que des jeunes se suicident encore après avoir été victimes d'intimidation alors que nous en avons tant parlé! C'est fâchant de voir que ces problèmes ne semblent pas se résoudre malgré tout ce qui a été dit et tout ce qui a été fait. Qu'est-ce que ça prendrait pour changer les choses, d'après vous?

Partager sur Facebook
1,450 1.5k Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: Capture d'écran