Nouvelles : Un homme tue sa femme en train d'allaiter pour une raison complètement perturbante.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Un homme tue sa femme en train d'allaiter pour une raison complètement perturbante.

C'est indescriptible.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
94 94 Partages

Gabriel Hernandez Reyes, un homme de 26 ans, a tué sa femme Hortencia Balcanzar, aussi âgée de 26 ans, le 19 juillet dernier. 

Il a tiré deux balles sur elle dans leur ranch de Veracruz, au Mexique. Hortencia était en train d'allaiter son plus jeune enfant qui n'avait que neuf mois. Le bébé est tombé quand sa mère a été tuée, mais il s'en est sorti sans blessure, heureusement. 

Gabriel et Hortencia devaient aller à une fête ce soir-là et les parents de Gabriel devaient garder les enfants. Mais Gabriel trouvait que sa femme mettait trop de temps à se préparer alors il l'a tuée. 

Hortencia Balcanzar, qui avait eu quatre enfants avec Gabriel, était en dépression depuis qu'elle avait appris que son mari avait fait un enfant à une autre femme, d'après Blog Expediente. Les enfants d'Hortencia et Gabriel sont âgés de 8 ans, 4 ans, 2 ans et 9 mois. 

Hortencia était victime d'abus de la part de son mari depuis plusieurs années. Elle avait notamment été battue avec des câbles et menacée avec une arme à feu d'après des personnes proches d'elle. 

Le père d'Hortencia a déploré les conditions déplorables dans lesquelles vivaient sa fille. 

« Il l'amenait à la maison de ses parents, mais les beaux parents ne lui ont pas donné une belle vie. Ils l'ont utilisée comme cuisinière et quand [Gabriel] la battait, ils ne faisaient rien », a déclaré Anselmo Balcazar. 

« Elle a dit qu'elle n'allait pas y retourner après le dernier incident. [Gabriel] l'avait frappée au visage avec un pisolet. Son père avait promis de faire quelque chose, mais il n'a jamais fait quoi que ce soit. » 

Les voisins ont appelé la police quand ils ont entendu le coup de feu, mais Gabriel Hernandez Reyes s'était déjà sauvé quand les policiers sont arrivés. Les autorités recherchent toujours le suspect dans cette affaire et ils ignorent où il se cache. 

La mère de la victime est inconsolable. « Je n'ai pas pu la sauver parce que j'ignorais qu'il avait une arme. Je l'ai entendu hurler "Maman" puis elle est morte », a-t-elle déclaré aux médias locaux en pleurant. 

Cette histoire a seccoué la petite communauté mexicaine, mais elle a aussi rapidement fait le tour du monde. 

Partager sur Facebook
94 94 Partages

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Capture d'écran