Nouvelles : Un homme tue sa fiancée dans un rituel satanique quelques heures après leurs fiançailles.

Un homme tue sa fiancée dans un rituel satanique quelques heures après leurs fiançailles.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
183 183 Partages

Un homme a assassiné sa fiancée dans un meurtre aux allures de rituel satanique, et ce, quelques heures seulement après leurs fiançailles. L'homme aurait utilisé un couteau que le couple avait reçu en guise de cadeau de fiançailles.

Le tueur se nomme Ivan Griffin et il est âgé de 24 ans. La victime, Sabrina Mullings, était âgée de 38 ans.

La scène tragique s'était produite le 13 mars dernier, au petit matin, dans une résidence située à Croydon, à Londres en Angleterre.

Griffin a été accusé de meurtre et il connaîtra sa sentence dans les prochaines semaines.

Des images présentées en cour montrent clairement que la veille du meurtre, le couple dansait amoureusement lors d'une fête improvisée chez la fille de la victime, Hayleigh.

Or, à 5h30 du matin, Hayleigh et son copain Chase Gore sont réveillés par des bruits troublants qui proviennent du salon.

C'est alors que le couple a entendu la voix de Sabrina disant: "Hayleigh, si tu m'aimes, appelle une ambulance. Il s'est poignardé lui-même et tu as besoin de le sauver."

Mais quand Hayleigh et son copain ont voulu aller voir ce qu'il se passait, Ivan Griffin avait barricadé l'accès au salon.

Bien que Hayleigh et Chase n'aient pas pu voir la scène, ils ont clairement entendu Griffin parler de sacrifice satanique et de purifier l'âme de Sabrina.

Puis, Ivan Griffin a soudainement ouvert la porte et fait face à Hayleigh et Chase.

Le corps d'Ivan montrait des marques de poignard et l'homme a voulu s'excuser au couple pour ce qu'il avait fait pour ensuite quitter calmement la résidence de Hayleigh et Chase.

Le couple a alors découvert Sabrina qui gisait dans son propre sang. 

La mère a prononcé le prénom de sa fille avant de mourir.

Partager sur Facebook
183 183 Partages

Source: Metro UK · Crédit Photo: Courtoisie